Coronavirus : la Chambre d'agriculture et le département du Lot incitent à "acheter lotois"

"OH MY LOT ! Les produits lotois, ma préférence à moi". La chambre d'agriculture et le département du Lot lancent plusieurs opérations pour inciter les gens à acheter des produits lotois. 

Légume délicat et délicieux du printemps, l'asperge subit les conséquences de l'épidémie du Covid-19.
Légume délicat et délicieux du printemps, l'asperge subit les conséquences de l'épidémie du Covid-19. © C.Watier / Maxppp
L’agriculture lotoise est actuellement très fortement impactée par la crise sanitaire.
La chambre d'agriculture et le département du Lot veulent favoriser la consommation de produits du terroir lotois par plusieurs moyens. L'objectif est d'inciter les consommateurs à acheter des produits locaux et renforcer les liens avec les consommateurs lotois, autour des produits du terroir.

Une grande campagne de communication a été lancée : "Oh my Lot ! Je soutiens nos producteurs, j’achète local".

"C'est une campagne de communication pour garder l'attractivité de notre département" confirme Pierre-Henry Mons, responsable du pôle entreprises et territoires de la chambre d'agriculture du Lot.

Sur le plan opérationnel, nous avons travaillé sur plusieurs chantiers. Le premier était de relancer au maximum les marchés de plein vent. Au total, il y a 16 marchés qui ont eu une dérogation accordée par le préfet dont Souillac et Gourdon.

Ces marchés sont autorisés sous conditions strictes : réservés aux producteurs locaux (interdiction des commerçants et des achats/revente), organisation spatiale sous forme de marchés éclatés avec les stands très éloignés les uns des autres afin d'éviter tout regroupement de clientèle et conditions d'hygiène appropriées.

"En même temps, nous aidons les initiatives locales comme les drives ou les distributions de paniers", souligne Pierre-Henry Mons.

Nous avons lancé un recensement des offres de surplus dans quatre bassins de vie du territoire à Cahors, Figeac, Gourdon et Gramat. On espère faciliter la mise en relation entre les producteurs et les commerces locaux.


"L'asperge est en danger"

Parallèlement, la Chambre d'Agriculture travaille à mettre en relation les producteurs et les grandes surfaces afin de renseigner sur les produits disponibles et leurs volumes. "Nous menons une action plus spécifique sur l'asperge", insiste Pierre-Henry Mons.

L'asperge est un produit hyper qualitatif mais qui est en grand danger. L'offre est largement supérieure à la demande donc nous sommes en relation avec les grandes surfaces pour optimiser la présence de ce produit dans ces grandes enseignes.

Car la période des asperges et des fraises démarre et à l’approche de Pâques, l’agneau fermier du Quercy est plus que jamais de saison, la chambre d'agriculture du Lot incite les clients à acheter des produits frais et locaux. Comme un geste citoyen, mais aussi pour continuer à se faire plaisir en ces temps de crise.


Faciliter vos achats de proximité


D'autres initiatives ont été créées comme celle de ces deux Lotois, Pauline Lassale et Maxime Roumègue. Ils ont conçu un site internet Localot.fr pour mettre en relation les commerçants, les producteurs et même les restaurateurs avec le grand public.

Le site propose de faire le lien entre vendeurs et public durant le Covid-19. Les commerçants ou producteurs qui le souhaitent peuvent se répertorier gratuitement sur le site et remplir leur fiche de profil afin de décrire leurs marchandises et les conditions de vente.

Sur le site, on peut voir la liste des commerçants ouverts (il y en a plus d'une centaine) ainsi qu'une carte pour montrer leur emplacement. Producteurs de fromage, d'asperges ou de vins mais aussi quelques restaurateurs proposent leurs produits.

Egalement présent sur Facebook, ce service direct producteurs et vendeurs aux consommateurs facilitera vos achats de proximité auprès des producteurs lotois.

 
De nombreux produits reconnus participent à la renommée du Lot
Rocamadour, Fraises du Périgord, Agneau fermier du Quercy, Canard à foie gras du Sud-Ouest, Boeuf Limousin, Vin de Cahors, Coteaux du Quercy, Coteaux de Glanes, Vin du Lot, Noix du Périgord, Melons du Quercy, Safran du Quercy. Chasselas de Moissac, Pruneau d’Agen, Agneau fermier des Pays d'Oc, Jambon de Bayonne (production), Porc au grain du Sud-Ouest, Veau de l’Aveyron et du Ségala, Volailles de Gascogne, Prune Reine Claude et la Truffe noire du Quercy.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie coronavirus - confinement : conseils pratiques santé société