Lot : ce couple fait un carton sur internet avec ses doublages parodiques sur le coronavirus et le confinement

Un couple, dont un comédien du Lot, fait le buzz sur internet avec des vidéos parodiques hilarantes de films cultes ! Depuis mercredi, les comédiens et auteurs Marion Creusvaux et Julien Pestel réalisent une séquence de cinéma revisitée en référence à l’actualité et au confinement.

Julien Pestel et Marion Creusvaux
Julien Pestel et Marion Creusvaux © Creustel
Leurs doublages parodiques sur des séquences de films cultes, en lien avec notre vie à l'heure du confinement, cartonnent sur les réseaux sociaux et se partagent allègrement. Depuis mercredi, les comptes Twitter et Instagram @Creustel sont devenus très à la mode dans les foyers. Ce dernier compte déjà plus de 53 000 abonnés après seulement cinq jours d'existence.
 
Voir cette publication sur Instagram

Encore merci à toutes et à tous pour vos gentils messages. On va essayer de tenir le rythme... Pendant ce temps restez chez vous, prenez soin de vous, avec ou sans poils on s’en fiche. LOVE 💚 #creustel #merci #confinement

Une publication partagée par CREUSTEL (@creustel) le


Derrière ces deux comptes se cache le couple Marion Creusvaux et Julien Pestel, deux comédiens et auteurs, parents d'une petite fille de 14 mois. Les deux jeunes gens se sont rencontrés sur le tournage de sketches pour l'émission du Palmashow en 2012.

Le principe : reprendre des scènes de films célèbres et refaire le doublage en mode confinement. "On a démarré avec Le parrain 2, on refait toutes les ambiances, les bruitages et les dialogues, mais l'objectif est de nous amuser" souligne Julien Pestel qui est originaire du Lot. 

On choisit les films ensemble et on fait tous les deux une réécriture des textes. On enregistre nos voix dans le salon ensuite on fait le montage. Cela nous prend entre 4 et 5 heures par jour. Ce matin nous avons mis en ligne Le sixième sens !

 
Voir cette publication sur Instagram

J.8 ✊🏼 👫 Ecrit et doublé par @marioncreusvaux.insta et @julienpestel. #confinement #coronavirus #detournement #covid_19 #doublage #coronapocalypse #restezchezvous #sixiemesens #brucewillis #seconddegres

Une publication partagée par CREUSTEL (@creustel) le


Entre Le parrain 2 et Le sixième sens, il y a eu Jumanji, L'exorciste, Scream mais aussi Closer (où Julia Roberts a des petits problèmes intestinaux). "Avec ces histoires de pénuries de papier toilette, cela nous fait rire", confirme Julien Pestel.

C'est très agréable, on y prend beaucoup de plaisir à réaliser ces vidéos. Quand on a l'idée, en y pensant, en l'écrivant et en le montant, on se marre ! L'important, c'est de nous amusez.

 
Voir cette publication sur Instagram

J.3 ✊🏼 👫 Ecrit et doublé par @marioncreusvaux.insta et @julienpestel. #confinement #coronavirus #detournement #covid_19 #doublage #coronapocalypse #closer #juliaroberts #caca #prout

Une publication partagée par CREUSTEL (@creustel) le


Sur la parodie d'Interstellar on peut voir Jessica Chastain engueuler Matthew McConaughey qui est allé se balader "sur les quais". "On peut rester confiner 250 ans (…) Tu te rends compte que tu risques ta vie et celle des autres, espèce de fils de p… ?", lui répond-elle dans cette imitation désopilante d'une des scènes les plus émouvantes d’Interstellar.

Internet nous donne une liberté considérable, donc on se lâche un peu... Cette petite minute de "relâche" durant cette période de confinement nous fait du bien, insiste Julien Pestel.

 
Voir cette publication sur Instagram

J.4 ✊🏼 👫 Ecrit et doublé par @marioncreusvaux.insta et @julienpestel. #confinement #coronavirus #detournement #covid_19 #doublage #coronapocalypse #restezchezvous #interstellar #matthewmcconaughey #jessicachastain #restezchezvousputain

Une publication partagée par CREUSTEL (@creustel) le


Prochaine parodie, peut-être "Le silence des agneaux", indique Julien.

Des parodies signées Marion Creusvaux et Julien Pestel dont la combinaison des noms donne le nom du compte (Creustel).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
humour sorties et loisirs réseaux sociaux société coronavirus/covid-19 santé