Lot : ce n'est pas le loup qui a attaqué les brebis

Suite aux deux attaques de brebis à Sauliac-sur-Célé et à Saint-Martin-Labouval dans le Lot, la direction départementale des territoires (DDT) confirme que ce ne sont pas des attaques de loup. Survenues le 23 décembre 2019 et le 11 janvier 2020, plus d'une quinzaine de brebis sont mortes.

L'éleveuse qui a subi deux attaques sur ses brebis
L'éleveuse qui a subi deux attaques sur ses brebis © EM / FTV
Les deux attaques ont eu lieu dans les communes de Sauliac-sur-Célé et Saint-Martin-Labouval dans le Lot. La première est arrivée le 23 décembre 2019 et la deuxième le 11 janvier 2020. Plusieurs brebis ont été blessées et une quinzaine sont mortes. Mais la direction départementale des territoires (DDT) nous indique ce mercredi que ce ne sont pas des attaques de loups.

Selon Didier Renault, responsable du service eau, forêt et environnement du Lot : "les attaques de brebis ne sont pas inhabituelles, il y en a une dizaine par an".

En ce qui concerne les deux cas dans le Lot, une brigade départementale de l'Agence française pour la biodiversité a recueilli le témoignage des éleveurs. Ils ont analysé le nombre de blessures, leurs dimensions et ce qui avait été consommé. C'est un protocole très précis et d'après les constatations, ce n'est pas le loup. C'est plutôt "typé" chien !

Il précise que les services de la DDT sont très attentifs à toutes les attaques. "On prend les choses vraiment sérieusement, c'est un sujet très sensible".

Le loup est un prédateur concentré et très efficace. Quand il attaque une brebis, il la tue en une seule fois et mange les poumons et le coeur.
Dans le Lot, les scénarios sont différents, il y a plusieurs brebis mutilées avec des blessures multiples.

Les faits ne sont pas rares, plusieurs fois par an les brebis subissent très souvent des attaques.
"Le loup est un grand voyageur et personne n'est à l'abri de ce prédateur, il peut parcourir 70 kilomètres par jour" confirme Patrick Leyrissoux, administrateur à l'association FERUS.

Il n'est pas impossible qu'un loup se déplace, il y a eu 3 - 4  signalements de loup ces dernières années mais la probabilité d'attaque est très faible. Il existe plusieurs zones de présence permanente (ZPP) où les loups sont en meutes. Deux dans les Pyrénées-Orientales, une dans l'Aude, une entre le Tarn et l'Hérault et une en Aveyron.

présence du loup en France
présence du loup en France © FERUS

Dans les cas où des brebis se font attaquer par des loups, une indemnisation est prévue pour couvrir les pertes. Un barème selon l'âge de la brebis, l'espèce mais aussi leur filière, viande, laitière ou fromagère. Les montants de ces indemnisations se situent entre 120 et 500 euros selon l'animal. L'Office français de la biodiversité a été créé le 1er janvier 2020 suite à la fusion de l'Agence française de la biodiversité et de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux nature agriculture économie