Politique. Aurélien Pradié, député LR du Lot, réfléchit toujours à briguer la présidentielle du parti

Il assure poursuivre les consultations avant de se lancer. Dans quelques jours, l'élu devrait officialiser sa candidature pour la présidence du parti. Eric Ciotti et Bruno Retailleau, deux autres figures de la droite, sont déjà dans la course.

Ira, ira pas ? La réponse devrait tomber d’ici quelques jours. À 36 ans, le député de la première circonscription du Lot pourrait briguer la présidence du parti Les Républicains. Une décision à laquelle Aurélien Pradié réfléchit depuis un bon moment déjà. 

Ce n’est pas un secret de polichinelle. J'ai dit que je prenais l’été pour mûrir ma réflexion.”, a déclaré le député du Lot, invité de la matinale politique de franceinfo samedi 3 septembre 2022. “Ce n’est pas du tout une coquetterie. Simplement, je suis convaincu que c’est une décision grave, qui n'est pas à prendre à la légère.”, précise l’intéressé. 

Appels à “refonder” le parti 

S’il continue à consulter en interne, Aurélien Pradié dévoile déjà plusieurs axes de sa ligne politique s’il accède, un jour, à la présidence des Républicains. “Il faut absolument tout changer", martèle l’élu du Lot. Tout, c'est-à-dire “le nom, le lieu où nous sommes, le siège du parti,  le message politique que nous adressons aux Français”, liste celui qui veut “refonder totalement le parti”. 

Ces changements devraient permettre à la droite française de “tourner la page Sarkozy”, assure Aurélien Pradié. Mais le trentenaire veut surtout reconstruire une force à droite.  "La première responsabilité c'est de rebâtir une maison qui s'est effondrée", déclare Aurélien Pradié. "Le président des Républicains, s'il veut tout rebâtir, il doit être libre.

Je n'ai pas un tempérament très simple, je ne suis pas extrêmement docile.

Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général Les Républicains 

"Pour tourner la page de nos échecs successifs depuis des années, il faut avoir une certaine liberté. avoir cette liberté c’est aussi avoir un certain tempérament”, analyse le député qui se décrit lui-même comme un politicien qui a “toujours fait preuve de courage et de volontarisme”. 

Deux candidats en lice 

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, 61 ans, a sans surprise annoncé vendredi 2 septembre sa candidature à la tête des Républicains. Dans les colonnes du Figaro, il a souligné sa "faculté à fédérer" sur une ligne "populaire et patriote". "Je serai candidat à la présidence des Républicains" car en l'absence de Laurent Wauquiez "beaucoup m'ont demandé de me présenter", affirme le sénateur de Vendée. 

Eric Ciotti, lui, s'est déclaré depuis fin juillet. Le député des Alpes-Maritimes, tenant d'une ligne dure sur l'immigration et la sécurité, fait à 56 ans figure de favori. Il avait recueilli 39% des voix en finale de la primaire de LR. Président de la puissante fédération des Alpes-Maritimes, il bénéficie du soutien affiché de Laurent Wauquiez et déjà en campagne.

Je suis secrétaire général de cette famille politique depuis maintenant quelques années. Je suis probablement celui qui mesure le plus l’ampleur de la tâche”, lance au micro de franceinfo Aurélien Pradié.  “Des trois potentiels candidats, finalement, celui qui aura pris le plus de temps pour maturer sa décision est le plus jeune”, commente le député du Lot. La campagne pour l'élection du président de LR prévue le 3 décembre est lancée.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité