Le député des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti sera candidat à la présidence des Républicains

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti sera "candidat à la présidence des Républicains" en décembre prochain et "travaille à la constitution d'une équipe de rassemblement", a indiqué ce 26 juillet l'élu.

Eric Ciotti sera "candidat à la présidence des Républicains" en décembre prochain et "travaille à la constitution d'une équipe de rassemblement".

Le député des Alpes-Maritimes de 56 ans l'a indiqué ce mardi à l'AFP, confirmant une annonce faite au quotidien Nice-Matin.

"Oui je serai candidat à la présidence des Républicains", a-t-il déclaré mardi, expliquant que s'il a pris cette décision en deux jours, "c'est pour accélérer le calendrier".

Eric Ciotti.

Il a précisé qu'il travaille à la constitution d'une équipe de rassemblement "qui garantira, demain, l'unité de notre famille politique".

Dans sa lettre adressée aux militants, il leur précise :

"Après dix ans de hollandisme-macronisme, nous sommes désormais les témoins de l’impuissance d’un exécutif qui prétend gouverner par la seule communication, pour masquer une inaction permanente. 

Le bilan est désastreux : l’effondrement de l’école de la République, qui prive des millions de jeunes Français de tout espoir de promotion sociale ; un endettement mortifère dont la cause est la montée de l’assistanat social au détriment de la rémunération du travail ; des fractures territoriales terrifiantes avec des quartiers entiers devenus des zones de non droit ; l’effondrement de notre système de santé et une inédite crise du logement. 

 

Face à cette situation, j’ai décidé de descendre une nouvelle fois dans l’arène pour briguer la présidence de notre famille politique et insuffler un nouvel élan. Je veux porter votre voix et faire souffler le vent d’une révolution républicaine sur la vie politique. 

Le premier tour de l'élection à la présidence de LR aura lieu par voie électronique du 3 décembre à 18H au 4 décembre à 18H et, si aucun candidat n'obtient la majorité des suffrages exprimés, un second tour sera organisé les 10 et 11 décembre.

Face à Eric Ciotti, le numéro 2 du parti Aurélien Pradié, l'eurodéputé François-Xavier Bellamy ou encore l'ancien commissaire européen Michel Barnier ont manifesté leur intérêt pour la présidence de LR.

Avec AFP