Lozère : les éleveurs organisent un barbecue sur l'autoroute A75 pour défendre la viande de qualité

A l'appel de leurs syndicats, les éleveurs bovins de la Lozère et de l'Aveyron se sont rassemblés autour d'un barbecue organisé sur l'A75.
Ils protestent contre le Mercosur : le futur accord de libre échange entre l'Europe et l'Amérique latine.

Par Nathalie Fournis

Ce mercredi 21 février, la Fédération Nationale Bovine, la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes Agriculteurs de l'Aveyron et de la Lozère ont organisé une opération de sensibilisation des consommateurs.
A l'heure de la pause déjeuner, ils ont installé un barbecue sur l’aire de la Lozère de l'autoroute A75.

Selon les syndicats agricoles, "le gouvernement s’apprête à ratifier les accords d’échange entre l’Union Européenne et les 4 pays du Mercosur : Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay. Cet accord actuellement en négociation risque de provoquer l’arrivée de milliers de tonnes de viande bovine dans notre pays".

Toujours selon la Fdsea , "les antibiotiques, les activateurs de croissance, les farines animales, ainsi que les OGM, tout ce qui est interdit chez nous est autorisé dans ces pays-là ! Conclure cet accord au lendemain des Etats Généraux de l’Alimentation ne relève pas seulement de l’incohérence totale des politiques publiques, mais de l’irresponsabilité.

30 000 éleveurs pourraient sacrifiés pour des échanges commerciaux qui nous dépassent ! L’Institut de l’Elevage a chiffré l’impact que pourrait avoir en France le cumul des deux accords Mercosur et CETA (Accords commercial récemment conclu avec le Canada) : 30 000 éleveurs et 50 000 emplois sont directement menacés de disparaître.
Avec ces accords, l’Etat condamne notre filière, nos paysans et nos territoires ruraux !".

Sur le même sujet

Les + Lus