Covid : la Lozère en "zone d'alerte" de circulation du virus, ce qui change à partir de lundi

Peu touchée lors de la première vague de Covid-19, la Lozère a passé la barre des 50 nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants cette semaine.

63 nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants en Lozère cette semaine.
63 nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants en Lozère cette semaine. © Michel Clementz / PHOTOPQR / MAXPPP
La Lozère est passée en "zone d'alerte" de circulation du Covid-19 : elle apparaît en rose sur la carte élaborée par le ministère de la Santé et des Solidarités et présentée par Olivier Véran mercredi dernier.

Ce dimanche 27 septembre, un décret vient confirmer l'entrée en vigueur de nouvelles restrictions dès lundi.

Qu'est-ce qui change ?

À partir de lundi et jusqu'au dimanche 11 octobre inclus, les rassemblements festifs et familiaux sont limités à 30 personnes : il faudra donc s'adapter pour les mariages, les anniversaires et tous les autres événements qui réunissent du public.Les mesures déjà mises en place localement sont toujours en vigueur. Le port du masque reste obligatoire sur les marchés et ce, jusqu'au 30 octobre. Sur la commune de Meyrueis, où un cluster a été identifié, le masque doit être porté entre 7 heures et 22 heures sur l'ensemble de la commune pour toute personne de plus de 11 ans : cette restriction est valable depuis le 25 septembre et le restera jusqu'au 4 octobre.

La Lozère passe la barre des 50 nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants

Avec un taux d'incidence de 63 nouveaux cas positifs de Covid-19 pour 100 000 habitants, le département est désormais une zone de circulation active du virus. "Ce chiffre s'explique notamment par les cas positifs détectés dans plusieurs établissements médico-sociaux ces dernières semaines", explique la préfecture.  

Ce regain de l'épidémie s'observe dans l'ensemble de la région : l'Hérault et la Haute-Garonne sont passés cette semaine en "zone d'alerte renforcée", un niveau au-dessus du seuil dit "d'alerte". Selon le dernier bulletin de l'ARS, la Lozère reste toutefois le département le moins touché par le Covid-19 en Occitanie, avec 4 hospitalisations en cours et un seul mort à déplorer depuis le début de la crise sanitaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société