Marcellin Cazals, un Lozérien honoré à Florac

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault .

6 juin 2014, c'est le jour symbole qui a été choisi pour baptiser la caserne de gendarmerie de Florac en Lozère, du nom de l'adjudant chef Marcellin Cazals. Un Juste parmi les nations qui a sauvé des résistants et des Juifs durant la seconde guerre mondiale.



Ce gendarme s'est illustré pendant la seconde guerre mondiale alors qu'il dirigeait la brigade du Malzieu en Lozère.

Il a sauvé des résistants, cachés des armes et surtout protégé des dizaines de juifs. Des actes de bravoure qui lui ont entre autre permis d'être désigné «Juste parmi les nations».



Les paroles de Kessel ont pris toute leur ampleur, ce vendredi matin, dans la cour de la caserne de gendarmerie. Car l'hymne de la résistance a retenti en l'honneur d'un homme qui l'a incarné courageusement en Lozère.

Le nom du gendarme Marcellin Cazals est célébré en présence de sa famille, la caserne portera désormais son nom.



Si Marcellin Cazals était un homme juste, c'est parce qu'il a sauvé des centaines de personnes pendant la guerre.

Gendarme au Malzieu, au péril de sa vie, il a systématiquement renseigné la Résistance et empêcher de nombreuses arrestations.

Mais sa bravoure et son humanisme ne se sont pas arrêtés là. Il a sauvé près de 200 juifs en les cachant et en leur permettant de fuir la barbarie nazie.

Marcellin Cazals rejoint alors la Résistance. Il sera un des acteurs de la bataille du Mont Mouchet au Nord de la Lozère. Une bataille où 4.000 résistants retinrent les forces allemandes pour les empêcher de rejoindre la Normandie où se jouait le débarquement.

Il fut dénoncé en 1944. Ces actes lui ont valu 18 décorations, la croix de guerre et la légion d'honneur. Et en 1993, il se voit conférer le titre de Juste parmi les Nations.



13 ans après sa mort, la caserne de Florac lui rend hommage et portera désormais son nom.



Reportage F3 LR : S.Banus et Y.Leteurnier

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité