• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Marvejols en Lozère est en faillite avec 13 millions d'euros de dette

Jean-François Deloustal, le maire de Marvejols, devant 800 personnes dans une salle de la ville - 19 mai 2015 / © France 3 LR
Jean-François Deloustal, le maire de Marvejols, devant 800 personnes dans une salle de la ville - 19 mai 2015 / © France 3 LR

Le maire de Marvejols, en Lozère, a réuni 800 personnes pour leur présenter les résultats de l’audit des finances de la commune. Avec près de 13 millions d'euros de dettes, la ville est en faillite. En cause : les pratiques financières de l’ancienne municipalité selon le maire actuel.

Par Zakaria Soullami


Après 18 années de gestion par l’ancienne municipalité, la ville de Marvejols, en Lozère, est en faillite. Dans une opération transparence étonnante, le nouveau maire a réuni 800 personnes dans une salle de la ville pour leur présenter les résultats de l’audit des finances de la commune.

En faillite, la mairie se voit contrainte de :

  • supprimer des subventions aux associations
  • fermer la piscine de la ville
  • augmenter les impôts
Le maire de Marvejols a livré, avec l’aide d’un expert en économie, la réalité des comptes de la ville : une dette quasi insurmontable pour une commune de 5000 habitants.

Reportage à Marvejols, en Lozère.

Marvejols en Lozère est en faillite avec 13 millions d'euros de dette
S. Banus et Y. le Teurnier

En 2014, Jean Roujon, le maire de la ville depuis 1995 ne s’est pas représenté. C’est son premier adjoint, Jean-François Deloustal qui l’a remplacé.
Et c’est en prenant les rênes de la commune qu'il aurait découvert l’ampleur du désastre. L’audit des finances de la ville, réalisé par un cabinet héraultais, a révélé de graves dysfonctionnement.

Depuis 2012, la ville a contracté des emprunts pour pouvoir rembourser sa dette colossale. Une gestion calamiteuse qui a précipité Marvejols dans un gouffre de près de 13 millions d’euros.

Selon les experts, même en augmentant les impôts des 5000 habitants, il sera impossible d’investir dans des équipements structurants avant 2026 à Marvejols.

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus