• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Marvejols en Lozère, la 3ème ville la plus endettée du Languedoc-Roussillon

Marvejols en Lozère, la 3ème ville la plus endettée de la région - avril 2015 / © France 3 LR
Marvejols en Lozère, la 3ème ville la plus endettée de la région - avril 2015 / © France 3 LR

Avec 12 millions d'euros de dettes, Marvejols en Lozère est la troisième ville la plus endettée du Languedoc-Roussillon.  La commune pourrait même être mise sous la tutelle de l'Etat. Une décision qui serait lourde de conséquences : les impôts pourraient notamment grimper en flèche.

Par Zakaria Soullami


Les comptes municipaux sont dans le rouge à Marvejols en Lozère. La petite commune de 5.000 habitants croule sous les dettes : 12 millions d’euros de déficit, soit 2.200 euros par habitant. Les investissements trop coûteux de la mairie depuis 10 ans pourraient en être la cause.

La conséquence pourrait être une mise sous la tutelle de l'Etat. Le maire de la ville est surtout contraint à des économies drastiques.

Les conséquences possibles :


  • la vente d'une partie du patrimoine de la commune
  • la baisse des indemnités des élus
  • le blocage de tous les investissements
  • la fin des subventions municipales (250.000 euros pour une centaine d'associations l'an dernier)
  • une augmentation des impôts
Mais le maire a déjà prévenu qu’il était contre cette "solution de facilité".

Il faudrait augmenter les impôts de 10, 20, 30% pour arriver à combler les trous, sans garantie sur l’avenir", déclare Jean-François Deloustal, maire UMP de Marvejols.

Un conseil municipal est prévu mardi prochain pour voter le budget primitif. La décision de mettre Marvejols sous la tutelle de l’Etat pourrait être prise par le préfet. Ce qui en ferait la seule commune de Lozère dans ce cas.

Reportage à Marvejols en Lozère
Marvejols en Lozère, la 3ème ville la plus endettée du Languedoc-Roussillon
D. Moine et Y. Le Teurnier

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus