La bête du Gévaudan hante la Margeride en Lozère depuis 250 ans

Elle a donné son nom au pays Le Gévaudan et son histoire court depuis 250 ans. Retour en Lozère sur le mythe de la bête du Gévaudan.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Entre 1764 et 1767, la bête du Gévaudan tue plus de 100 personnes, uniquement des femmes et des enfants.
Le mythe de la bête du Gévaudan a donné lieu aux théories les plus fantaisistes. La bête écorchait ou décapitait ses victimes. On pensait à un loup ou à une espèce de loup sanguinaire. Jusqu'à l'arrestation d'un garde forestier Jean Chastel.

Ophélie Lepivert et Yannick Le Teurnier reviennent sur l'histoire de la bête qui terrorisa la Margeride région de la Lozère.

Retour sur la légende de la bête dévoreuse d'hommes en Lozère au pays de Jean Chastel ©France 3 LR

Toute attaque animale qui échappe aux explications rationnelles suscite rapidement des rumeurs.
La bête du Gévaudan n’est pas le seul animal à avoir semé la terreur en France.
On peut citer la bête d’Evreux (1633-1634), la bête de Brive (1783), la bête du Cézailler (1946-1951).