• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Des étudiants en architecture au chevet de la Lozère

Les étudiants en architecture de Montpellier en mission en Lozère.
Les étudiants en architecture de Montpellier en mission en Lozère.

Un vingtaine d’étudiants en deuxième année à l’école d’architecture de Montpellier (ENSAM) passe la semaine en Lozère. Pendant 5 mois ils travaillent à la revitalisation rurale des centre-bourg.

Par OLC avec O. Le Piver

Rendre le village plus attrayant


Se confronter à la réalité du terrain. C’est tout l’enjeu de cette semaine d’immersion pour ces étudiants architectes. “ On se rend compte qu’on est pas du tout dans le même cadre de vie que l’on a nous à Montpellier ou dans le sud de la France. C’est un paysage extraordinaire, c’est une façon de vivre toute l’année qui est totalement différente. Et on se rend compte que c’est maintenant que l’on doit créer des nouveaux projets, qu’on doit rendre ce village attrayant à nouveau, pas que l’été, qu’on doit le rendre vivant à l’année”

C’est un paysage extraordinaire, c’est une façon de vivre toute l’année qui est totalement différente


Ouvrir la rue principale

Barre des Cévennes compte aujourd’hui environ 200 habitants. Un village construit autour de sa rue principale, mais que ces jeunes souhaiteraient ouvrir.

“Moi je pensais suivre la topographie et vraiment descendre dans la vallée et se servir de ça pour faire comme un escalier et à chaque niveau voir une petite vue sur la vallée”, précise Quentin Brion, étudiant en 2ème année.  “Moi je vais plutôt travailler sur des classes vertes donc l’accueil de classe de toute la Lozère et même plus loin et qui viendraient ici découvrir la biodiversité”, annonce de son côté Jessica Sprenjer, étudiant en 2ème année.

En collaboration avec les populations locales

Un travail en collaboration avec les populations locales. “Pour nous, c’est une très belle opportunité parce que la difficulté qu’on a quand on est élu dans une petite commune avec peu de moyens humains, c’est d’arriver à se projeter à 5 ou 10 ans.” se félicite Etienne Vion, adjoint au maire de Barre des Cévennes. “Et eux, avec leur regard extérieur, ils nous montrent des choses qu'on ne voit même plus !”

Ils nous montrent des choses qu'on ne voit même plus


Depuis deux ans, l’école d’architecture de Montpellier travaille avec ses élèves à la revitalisation des centres-bourgs, et a choisi la Lozère comme terrain d’étude.

Etudiants architectes de Montpellier en Lozère
Un vingtaine d’étudiants en deuxième année à l’école d’architecture de Montpellier (ENSAM) passe la semaine en Lozère. Pendant 5 mois ils travaillent à la revitalisation rurale des centre-bourg. - O. Le Piver et Y. Leteurnier

L’an dernier, l’école d’architecture avait pris ses quartiers à Saint-Denis en Margeride. Le projet a donné lieu à la création d’une voie vert et d’une salle polyvalente.

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus