• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lozère : la sécheresse et le manque d'eau sur l'Aubrac handicapent les éleveurs

Les élevages de l'Aubrac touchés par la sécheresse en septembre 2018 / © France 3 Occitanie
Les élevages de l'Aubrac touchés par la sécheresse en septembre 2018 / © France 3 Occitanie

En ce début d'automne, la sécheresse touche l'ensemble du département de la Lozère. Sur l’Aubrac, les vaches sont encore aux pâturages jusqu’à la mi-octobre mais elles ne trouvent plus d’eau pour s’abreuver.

Par E.E / France 3 Occitanie

Depuis le 15 juin dernier, il est tombé moins de 20 mm d’eau sur l’Aubrac. Le département de la Lozère est victime de la sécheresse, même en ce début d'automne. 

Résultat, les éleveurs peinent à abreuver leurs bêtes. "Vu les températures qu’il fait en ce moment, 30-32 degrés, tous les jours elles boivent beaucoup", confie Jérôme Pignol éleveur de vaches. Dans son réservoir, 3 500 litres d'eau pour une quinzaine d'Aubrac. "Elles vont tenir cinq jours à peu près", affirme-t-il.

Chaque jour, l’éleveur remplit l’une de ses huit réserves d’eau et part les distribuer sur l’Aubrac, là où ses troupeaux pâturent.
 

Statut de calamité agricole ?


D’ordinaire, les vaches sont autonomes : l’eau des sources suffit à leurs besoins, mais depuis quelques jours, elles se tarissent.

"Elle coule tellement peu que ça ne fait pas l’avance suffisante pour tenir l’abreuvoir", déplore Jérôme Pignol. 

Face à ces contraintes, les agriculteurs demandent la reconnaissance du statut de calamité agricole. Ce sera la deuxième année consécutive.
 
Lozère : la sécheresse et le manque d'eau sur l'Aubrac handicapent les éleveurs
En ce début d'automne, la sécheresse touche l'ensemble du département de la Lozère. Sur l’Aubrac, les vaches sont encore aux pâturages jusqu’à la mi-octobre mais elles ne trouvent plus d’eau pour s’abreuver. - France 3 Occitanie - Ophélie Le Piver et Yannick Le Teurnier

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus