Mende : rencontre entre les éleveurs de brebis et le préfet en charge du plan loup

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
Mende - manifestation des éleveurs. Une délégation des syndicats d'éleveurs et de la Fédération nationale de défense du pastoralisme est à la préfecture pour une rencontre avec Stéphane Bouillon, préfet coordonnateur du plan loup.- 27 juillet 2018.
Mende - manifestation des éleveurs. Une délégation des syndicats d'éleveurs et de la Fédération nationale de défense du pastoralisme est à la préfecture pour une rencontre avec Stéphane Bouillon, préfet coordonnateur du plan loup.- 27 juillet 2018. © F3 LR P.PIdoux

En Lozère, les éleveurs de brebis ont rencontré ce vendredi après-midi, le coordinateur du plan Loup. Stéphane Bouillon les a reçus à la préfecture. Poussés à bout par les attaques de loups que subissent leurs troupeaux, ils avaient manifesté jeudi à Mende et bloqué les rues de la ville.


Une délégation avec des syndicats d'éleveurs et des représentants de la Fédération nationale de défense du pastoralisme a été reçue à la préfecture de la Lozère à Mende pour une rencontre avec Stéphane Bouillon, le préfet coordonnateur du plan loup.

Ils demandent surtout une solution contre les loups baltes qui attaquent les brebis et la création d'une brigade anti-loup en Lozère. Cette dernière pourrait être opérationnelle dès le 6 août, si les agriculteurs signent le protocole d'accord.

Pendant ce temps, les manifestants les attendaient devant la préfecture. Puis ils ont décidé une opération escargot dans Mende avec tracteurs et banderoles pour faire pression sur les négociations avec le préfet en charge du plan loup.

Le représentant de l'Etat qui a fait plusieurs propositions est reparti sans avoir signé d'accord.
A 19h, les éleveurs de la Lozère discutaient encore de la position à adopter et des suites à donner à cette réunion.
 

Cette réunion intervient après une manifestation organisée jeudi par les éleveurs avec leurs brebis dans les rues de Mende. Suivie d'un blocus de la ville par des tracteurs.
 

Mise à jour le 28 juillet :

Au terme de la réunion avec le préfet coordinateur du plan loup, un accord a été trouvé. Il porte sur trois points : la venue le 6 août d’une brigade pour capturer les loups baltes échappés du parc de Sainte-Lucie ; une contre-expertise des prélèvements effectués cette semaine dans ce même parc par un laboratoire indépendant ; la possibilité d’effectuer des tirs renforcés au parc naturel des Cévennes.

Parmi les syndicats, seule la coordination rurale n’a pas signé l’accord, le jugeant encore trop superficiel.
 
durée de la vidéo: 01 min 38
Lozère : le dossier du loup avance ©France 3 Occitanie


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.