PHOTOS. Après 27 ans de fermeture, découvrez en avant-première le musée du Gévaudan à Mende

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sixtine Boyer .

C'est un événement à Mende en Lozère. Le musée du Gévaudan rouvre enfin ses portes le mardi 18 octobre 2022 après 27 ans de fermeture et 3 ans de travaux. Un musée gratuit qui se veut accessible à tous.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Classé Monument historique et labellisé Musée de France, le musée du Gévaudan, rouvre ses portes mardi 18 octobre alors qu'il était fermé depuis presque trente ans. Après avoir déménagé plusieurs fois dans Mende, il s'est désormais installé à l'Hôtel de Ressouches.

Sur Twitter, la Région Occitanie décrit "un lieu de vie, porteur de dynamisme, qui va faire battre le coeur de Mende".

C'est un beau projet qui fédère plusieurs entités. Sans la volonté politique de la Ville de Mende et le précieux soutien de l'Etat, de la Région Occitanie, de l'Europe et du Département de la Lozère, cela aurait été impossible.

Nadia Harabasz, directrice du musée du Gévaudan

Pour Nadia Harabasz, directrice du musée depuis maintenant trois ans, c'est la dernière ligne droite avant l'accueil du public. Elle voit cette ouverture comme un défi alors que la fréquentation des musées est en baisse depuis une trentaine d'années.

"Tout ne sera pas prêt mais l'esprit des lieux est là, tout ce qu'on souhaite porter au public est prêt. C'est le sprint final mais toutes les conditions sont réunies pour ce projet de qualité. J'ai hâte, c'est superbe de voir que tout se met en place et que l'on va pouvoir offrir au musée son public !" s'exclame-t-elle.

1200 m² sur trois niveaux

Dans le musée, tout a été pensé pour être le plus accessible possible. "C'est un lieu qui se veut vivant, pluriel et très accessible." Il s'étend sur trois niveaux dont l'un est consacré à l'exposition permanente où le but est que "chacun puisse y picorer quelque chose" , précise la directrice du musée.

Sur les douze salles, quatre ont pour thème "la nature et ses usages" et huit "la culture et ses témoignages" dont deux salles sont dédiées à la Bête de Gévaudan. L'une, à cette Bête qui fit des centaines de victimes, avec un récit de cette histoire du XVIIIe siècle et l'autre, aux œuvres contemporaines inspirées de la Bête.

C'est d'ailleurs ce que Mende Tourisme met fièrement en avant sur soin compte Twitter : "Star du Musée, la Bête du Gévaudan sera au cœur d'un important dispositif participatif". 

Le patrimoine vu comme un bien commun

L'entrée du musée sera gratuite. Le rendre accessible au plus grand nombre, c'est le choix politique important que porte la ville de Mende pour dynamiser son centre, développer son économie circulaire et assurer la fidélité des locaux.

En revanche, obtenir une visite commentée, accéder à certaines expositions temporaires ou assister à des actions culturelles restera payant.

Aller au-delà du terme "musée", c'est ce qu'incite à faire Nadia Harabasz. Pour elle, le musée du Gévaudan est un lieu qui veut rassembler plusieurs univers, plusieurs monuments historiques avec un espace de médiation, un espace de partage et d'échanges et une boutique conviviale où il est possible de boire un café ou un thé en participant librement.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité