REPLAY Virée dans les Cévennes, au pays des châtaignes et champignons

Dans «Ô la belle vie », Sophie Jovillard nous emmène en Lozère, au coeur du parc national des Cévennes. Depuis l’antiquité, le châtaignier est un arbre providentiel et la châtaigne, un véritable trésor. Ici, les champignons poussent dans les bois, mais aussi dans les caves…

Revoir l'émission

Ô la belle vie dans les Cévennes, émission présentée par Sophie Jovillard

Sophie nous emmène au cœur du parc national des Cévennes, au sud du Mont Lozère. Nous partons du côté de Saint-André-de-Lancize et aux "Esperelles", sur la commune de Ventalon. Un lieu où les vallées préservées et les forêts, nous offrent à l'automne une palette de couleurs chatoyantes et revigorantes.

La châtaigne, véritable trésor cévenol

Depuis l’antiquité, châtaignes et châtaigniers font partie de l’histoire des Cévennes. Leurs surnoms « pépite Cévenole » ou encore « arbre à pain », attestent de la relation précieuse que, depuis toujours, l’homme entretient avec l’arbre. Et pour cause ! Tout au long des siècles, la farine de châtaignes a été l’aliment phare qui a permis de nourrir des générations entières de Cévenols.

Chez Estelle et Morgan, Sophie déguste les crêpes d'Estelle, préparées avec la fameuse farine de châtaignes.
Chez Estelle et Morgan, Sophie déguste les crêpes d'Estelle, préparées avec la fameuse farine de châtaignes. © Franck Flies

Du commerce à l’assiette, le châtaignier est l’un des piliers de l’économie Cévenole. Son bois, réputé solide et résistant, servait à construire les maisons Cévenoles, de la charpente, au parquet. Et il habillait les pièces de la maison, du berceau au cercueil.

Figarettes, Perejontes, tant de variétés de châtaignes se retrouvent sur les tables familiales. Transformées en soupes, crèmes, crêpes, gâteaux, sirops, liqueurs, purées, confitures, garnitures, il y en a pour tous les goûts. Qui ne connait pas la fameuse poêle à trous que l’on pose sur le feu de cheminée, pour griller les châtaignes aux premiers frimas ?

Depuis 2020, la châtaigne des Cévennes bénéficie de l’Appellation d’origine contrôlée. Elle labellise la châtaigne fraîche, séchée et la farine de châtaigne. Une vraie reconnaissance pour les castanéiculteurs, comme Estelle Auburtin et Morgan Clermon, un jeune couple qui travaille d’arrache-pied pour valoriser leur châtaigneraie.

Sophie Jovillard avec Morgan Clermon dans la Clède, un bâtiment traditionnel Cévenol utilisé pour faire sécher les châtaignes
Sophie Jovillard avec Morgan Clermon dans la Clède, un bâtiment traditionnel Cévenol utilisé pour faire sécher les châtaignes © Franck Flies

Il y a trente ans, lorsque Morgan avait 3 ans, ses parents se sont installés aux Esperelles basses, la zone cœur de protection du parc. Et comme il le confie à Sophie, le jeune homme a repris l’exploitation familiale en 2016, grâce au soutien de sa compagne, Estelle.

Le fait d’être en couple est un peu plus facile parce que être ici, célibataire, est une perspective un peu dure

Morgan Clermon

Pour les gens du cru, le fait de rester vivre au pays est surtout une histoire de famille. On reprend la suite des parents, grands-parents ou même, des arrière-grands-parents. Une transmission, un savoir-faire et un véritable attachement.

La cave aux champignons de Charles Veenstra

A l'automne, les champignons poussent de partout dans les forêts Cévenoles. Cèpes, Coulemelles, Giroles, Mousserons, Pleurotes, font le plaisir des ramasseurs et des consommateurs. Et du côté de Saint-André-de-Lancize, certains poussent même dans les caves...

Les pleurotes cultivées en permaculture dans la cave de Charles et Léonore Veenstra
Les pleurotes cultivées en permaculture dans la cave de Charles et Léonore Veenstra © Sophie Jovillard

Charles et Léonore Veenstra viennent du Pays-Bas. Lui journaliste, elle artiste, ils se sont installés au Mas "La Devèze" il y a 20 ans. Depuis, ils ont reconstruit la ferme et sont tombés amoureux de ces terres. Vivre ici, au coeur de la nature, est un vrai bonheur. Mais Léonore le reconnait :

C'est un peu compliqué pour mes adolescents. Mais ce n'est pas grave. ça va passer...

Léonore Veenstra

Ensemble, ils se sont lancés un défi un peu fou : cultiver des champignons en permaculture, comme le shiitake Japonais ou la pleurote

Le Shiitake se vend très bien. C'est un champignon japonais très savoureux. Il possède d’excellentes vertus médicinales. En Chine et au Japon il est utilisé depuis des millénaires par les médecines traditionnelles.

Extrait de l'émission "Ô la belle vie" dans les Cévennes

"Ô la belle vie" : Cévennes, un épisode et ces couleurs.

Une émission présentée par Sophie Jovillard et réalisée par Laurent Desvaux. Une coproduction France 3 Occitanie/Grand Angle Productions

Diffusion le dimanche 24 janvier 2021, à 12h55

Sophie Jovillard, présentatrice de l'émission "Ô la belle vie", dans les Cévennes
Sophie Jovillard, présentatrice de l'émission "Ô la belle vie", dans les Cévennes © Franck Flies

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cévennes nature parcs et régions naturelles