Cet article date de plus de 4 ans

Madrid 25 mai. Ginés Marín quitte Las Ventas par la Grande Porte

El Juli confirmait l'alternative de deux confrères, Álvaro Lorenzo et Ginés Marín. Imbroglio protocolaire le matin de la course : dans quel ordre seraient combattus les toros ? Le soir, plus de doute : Ginés Marín est le premier torero de cette San Isidro à sortir en triomphe par la Grande Porte.
Deux faenas sobres et majestueuses de Talavante, la grande classe de Saúl Jiménez Fortés, les attitudes téméraires de Juan Leal : les débuts de la feria madrilène de San Isidro n'ont pas manqué de détails propres à satisfaire les aficionados.
Mais il manquait un triomphe. On attendait une corrida de toros à la hauteur des attentes de ce public exigeant.

Ce jeudi 25 mai, sans atteindre les sommets, les toros d'Alcurrucén ont été les premiers de la feria à satisfaire à la fois les aficionados et les toreros. Le sixième surtout, un nommé Barberillo,  a permis au jeune Ginés Marín de réaliser le rêve de tout torero, débutant ou pas. Sortir des arènes de Madrid psr la Grande Porte.



Madrid 25 mai

Jeudi 25 mai
Madrid, plaza de toros de Las Ventas
Quinzième corrida de la feria de San Isidro.

Toros deAlcurrucén, inégaux d'allure, mais généralement propices au triomphe. Le sixième, Barberillo, fut le meilleur de la course et un des toros les plus en vue depuis le début de la feria.

Julian López "El Juli" (toros 2 et 4): une oreille et salut
Álvaro Lorenzo (toros 1 et 5) : salut et salut (un avis)
Ginés Marín (toros 3 et 6) : salut (un avis) et deux oreilles

Entrée : Plein

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro culture tauromachie