• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Malgré la pluie, avis de beau temps sur le salon des multicoques de la Grande-Motte

La météo du dernier jour a fait chuter la fréquentation, mais pas le volume d'affaires / © F3 LR
La météo du dernier jour a fait chuter la fréquentation, mais pas le volume d'affaires / © F3 LR

Le dernier jour du salon des multicoques de la Grande-Motte a été marqué par le mauvais temps,qui a fait chuter la fréquentation mais pas le volume d'affaires. Le monde de la plaisance semble avoir laissé la crise derrière lui. Parole de professionnels au plus grand salon mondial du genre.

Par Valérie Luxey

Les organisateurs du salon des multicoques de la Grande-Motte dans l'Hérault tablaient sur 15.000 visiteurs pour cette édition 2015. Sans doute sera-t-on en dessous, compte tenu du mauvais temps qui s'est abattu sur la cité des pyramides ce dimanche.

Un salon unique au monde

Mais le volume d'affaires, lui, s'annonce d'un très bon niveau. Les plaisanciers semblent avoir laissé derrière eux les années de crise. Aujourd'hui, 50% de la clientèle du salon de la Grande-Motte est étrangère. Il faut dire que c'est le seul spécialisé dans le multicoque. La manifestation est devenue la plus grande au monde par le nombre de bateaux exposés.

Les constructeurs dopés par le taux du dollar par rapport à l'euro

Et les professionnels sont satisfaits, à l'image de Denis Cressand, directeur général et marketing d'un constructeur suisse qui vient de déménager ses chantiers de Turquie vers Balaruc-les-Bains (Hérault). Il a confié son optimisme à nos journalistes Philippe Bard et Sylvie Bonnet. 
La Grande Motte, rendez-vous mondial des multicoques
Le salon des multicoques de la Grande-Motte (Hérault) est le plus important au monde en nombre de bateaux présents. La moitié de la clientèle est étrangère et semble avoir laissé la crise derrière elle.
Reste que les bateaux présentés ne sont pas à la portée de toutes bourses : le salon de la Grande-Motte cible les multicoques plutôt haut de gamme, comptez un prix moyen compris entre 400 000 et 1 million d'euros. Et désormais, le rendez-vous, qui se tenait jusqu'ici en alternance avec Lorient une année sur 2, devient annuel dans le port héraultais.


A lire aussi

Sur le même sujet

Feu de garrigue le long de l'autoroute A9

Les + Lus