Cet article date de plus de 6 ans

Marche des sinistrés de Grabels

Près de 200 sinistrés des dernières inondations de Grabels on défilé dans la rue pour dénoncer le silence des pouvoirs publics. Alors que certaines familles sont toujours hébergés à l'hôtel, les habitants réclament un nouveau plan de prévention des risques, ainsi que l'arrêt  de  constructions litigieuses.
Quatre  ois après les pires inondations de l'histoire de la ville, un collectif qui regroupe cinq associations réclament que l'Etat s'engage clairement.

Les manifestants se sont rendus dans l'un des quartiers les plus touchés de la ville.  Ici un promoteur construit 17 logements, dans une  zone qui  a vu l'eau monter à 2 mètres. Le maire a bien tenté de faire stopper les travaux, mais le tribunal administratif a donné raison au constructeur.

Une situation ubuesque pour les habitants de Grabels, comme pour ceux de Juvignac, une autre commune de l'ouest montpelliérain venue manifester.

Faire appliquer la loi,  voilà ce que ces manifestants réclament. Des sinistrés qui se sont promis de ne rien lâcher.
durée de la vidéo: 01 min 34
La marche des sinistrés de Grabels



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société