Maxime Solera, Zocato et Aurora Algarra sont dans Signes du toro

Aurora Algarra, ganadera. / © MD / SDT
Aurora Algarra, ganadera. / © MD / SDT

Par Joël Jacobi

Pour la troisième étape de son itinéraire estival, voici Zocato à Pamplona. Depuis 30 ans, son emploi du temps du mois de juillet est calé sur les fêtes de la San Fermín. Du 7 au 14, ne le cherchez pas ailleurs que dans la capitale de la Navarre!

Du coup, il n'a jamais vu - et ne verra jamais - Céret de toros, la feria catalane immuablement programmée les 13 et 14. Il a loupé en particulier la faena de Maxime Solera, un novillero désarmant de courage et de sincérité. Son estocade-sans-muleta-et-avec-salto-avant-sur-le-dos-du-novillo a fait beaucoup parler d'elle et a réuni plusieurs milliers d'internautes. Mais il ne faudrait pas qu'elle occulte l'essentiel : ce garçon est capabe de toréer tout simplement très bien!

A part le sixième, les toros de Luis Algarra ont déçu jeudi dernier à Mont de Marsan. Il y a quelques années, nous avions rencontré Aurora, la propriétaire de ce fameux élevage.
 
Pampelune, Céret et la ganaderia Luis Algarra dans Signes du toro.

Sur le même sujet

Les + Lus