• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mende fait rimer université avec ruralité

Des salles de classe à la place des amphithéâtres surchargés, l'un des attraits de l'université de Mende, antenne de Perpignan, pour les étudiants - Novembre 2018 / © F3 LR
Des salles de classe à la place des amphithéâtres surchargés, l'un des attraits de l'université de Mende, antenne de Perpignan, pour les étudiants - Novembre 2018 / © F3 LR

Faire ses études en zone rurale, l'idée séduit de plus en plus d'étudiants. Pas d'amphithéâtre surchargés mais un accompagnement personnalisé et un coût de la vie moins élevé : à Mende, en Lozère, les étudiants plébiscitent l'ambiance conviviale.
 

Par Carine Alazet avec Ophélie Le Piver

L'antenne universitaire de Mende dépend de l'université de Perpignan et accueille 800 étudiants dans une ville de 12 000 habitants, au cœur d'un département hyper rural.

Ce qui était auparavant parfois vécu comme une punition est aujourd’hui un véritable choix de la part des étudiants.
Et une aubaine pour les villes qui les accueillent.

Alexandre Monzat et Julie Rousset sont en Master 2 de Tourisme. Ils ont tous deux choisi de poursuivre leurs études à Mende.

Elle est originaire de Lozère et a passé deux à l'université de Montpellier.

Au bout de deux ans, je me suis dit qu'en Lozère,le cadre était quand même mieux, j'étais plus proche de ma famille et j'avais les même enseignements.  

Alexandre vient de Nîmes. Et lui non plus ne regrette pas son choix d'étudier en zone rurale.

On n'est pas forcément un numéro comme dans les grandes universités où il y a 4000 élèves. Ici les cours sont dans des salles de classe, c'est ça qui est plaisant.

Pas d'amphithéâtres surchargés mais des cours en effectifs réduits.

L'antenne de l'université de Perpignan accueille cette année 150 étudiants pour trois parcours de formations : un master en tourisme, et deux licences pro en communication numérique et en administration des collectivités territoriales.

Pour Claire Delhaye, chargée de mission à l'Antenne Universitaire de Mende, c'est la taille humaine des effectifs et des lieux qui attire les étudiants.

C'est cette personnalisation de l'accompagnement que les étudiants recherchent et plus à être dans des universités peut-être plus renommées mais où l'accompagnement n'est pas du tout de la même qualité.

La ville de Mende en Lozère, vue générale. / © F3 LR
La ville de Mende en Lozère, vue générale. / © F3 LR

Miser sur la population étudiante pour faire revenir du monde dans un territoire aujourd'hui déserté c'est le pari de la ville de Mende.

La ville vient de signer un nouveau partenariat, cette fois avec l'université de Montpellier pour ouvrir un nouveau diplôme et former en 3 ans au concours de professeurs des écoles.

Pour Laurent Suau, maire de Mende, l'intérêt est autant économique que culturel.

On va passer pas loin de 1 000 étudiants donc il y a un intérêt économique évident, y a un intérêt aussi d'amener des cultures, des gens de l'extérieur, de rendre la ville attractive.

Une ville calme dans un environnement préservé, un coût de la vie moins élevé, des atouts qui séduisent de plus en plus d'étudiants.

Sans oublier les bons résultats de son université : aujourd'hui le taux de réussite des étudiants à Mende est de 90%.
 
Mende : une université en milieu rural
L'université de Perpignan a ouvert une antenne à Mende en Lozère. Une ambiance rurale qui séduit les étudiants. Interview de Julie Rousset et Alexandre Monzat, étudiants en Master 2 tourisme, Claire Delhaye, chargée de mission à l’Antenne Universitaire de Mende et de Laurent Suau, maire de Mende. - F3 LR - Ophélie Le Piver et Yannick Le Teurnier

 

Les formations de l'antenne universitaire de Mende :

Formations dépendant de l'université de Perpignan :
 - Tourisme
 - Web et multimédia (communication numérique),
 - administration publique
Diplôme d'Accès aux Etudes Universitaires

Formations dépendant de l'université de Montpellier :
Nouvelle licence : "Pluridisciplinarité et métiers de l'enseignement de l'éducation et de la formation".
Objectif pour 2022 : une centaine d'étudiants supplémentaires.
Licence pluridisciplinaire pour former les étudiants au concours de professeurs des écoles
 

Sur le même sujet

Montpellier / Lyon : maintien du match mais sous haute surveillance

Les + Lus