Le meurtrier présumé de Thomas Laché en 2010 à Sérignan serait bientôt réincarcéré

Le parquet général de Montpellier va demander de faire réincarcérer, pour non respect de contrôle judiciaire, un jeune meurtrier présumé dont la remise en liberté avait été dénoncée par la famille de la victime

Sérignan (Hérault) - marche blanche pour Thomas - 26 juillet 2012.
Sérignan (Hérault) - marche blanche pour Thomas - 26 juillet 2012. © F3 LR

Le parquet général de Montpellier va demander mardi la réincarcération pour violation du contrôle judiciaire, de Jean-Didier T, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Jean-Didier T, qui a avoué avoir donné sept coups de couteau à Thomas Laché, 17 ans, dans la nuit du 17 au 18 juillet 2010 lors de la fête votive de Sérignan dans l'Hérault, avait été remis en liberté parce qu'il ne pouvait rester plus de deux ans en détention provisoire, étant mineur au moment des faits.

Mais l'accusé, dont le procès doit intervenir dans les prochains mois, n'a pas respecté son contrôle judiciaire. Selon une enquête de la gendarmerie, il est allé sur Facebook, ce qui lui était interdit, et il a fumé du cannabis, selon son grand-père chez qui il avait été placé, a indiqué la même source.

Lorsqu'il était détenu à la maison d'arrêt de Villeneuve-les-Maguelone, dans la banlieue de Montpellier, le garçon était déjà parvenu à y introduire un téléphone portable et à publier sur son profil Facebook une photo le montrant torse nu dans sa cellule.

Jean-Didier T dans sa cellule à Villeneuve-lès-Maguelone. Il est accusé du meurtre de Thomas Laché, poignardé à Sérignan, en 2010.
Jean-Didier T dans sa cellule à Villeneuve-lès-Maguelone. Il est accusé du meurtre de Thomas Laché, poignardé à Sérignan, en 2010. © Capture Facebook
Jean-Didier T dans sa cellule à Villeneuve-lès-Maguelone. Il est accusé du meurtre de Thomas Laché, poignardé à Sérignan, en 2010.
Jean-Didier T dans sa cellule à Villeneuve-lès-Maguelone. Il est accusé du meurtre de Thomas Laché, poignardé à Sérignan, en 2010. © Capture Facebook
Jean-Didier T dans sa cellule à Villeneuve-lès-Maguelone. Il est accusé du meurtre de Thomas Laché, poignardé à Sérignan, en 2010.
Jean-Didier T dans sa cellule à Villeneuve-lès-Maguelone. Il est accusé du meurtre de Thomas Laché, poignardé à Sérignan, en 2010. © Capture Facebook
Sa remise en liberté, conjuguée à celle de l'agresseur présumé de Carla, une adolescente de 13 ans décédée après avoir reçu deux coups de poing devant le collège de Florensac (Hérault) en juin 2011, avait été dénoncé en juillet par les familles des victimes, qui avaient mis en cause la lenteur de la justice, confrontée aux délais de l'instruction et aux durées maximales de détention provisoire prévues par le code pénal pour les mineurs.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers enquêtes
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter