• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Migrants : la Une du journal municipal de Béziers qui scandalise

Photo de la Une du journal municipal de Béziers de septembre 2015
Photo de la Une du journal municipal de Béziers de septembre 2015

"Ils arrivent" titre le journal municipal de Béziers sur une photo montage d'un convoi de réfugiés avec la mention "Béziers 3865km. Scolarité gratuite, hébergements et allocations pour tous". Robert Ménard entend ainsi illustrer le "scandale des migrants".

Par Laurence Creusot


Tout commence par ce tweet de Robert Ménard maire extrême droite de Béziers. Il présente la Une du numéro de septembre du journal municipal de Béziers qui illustre ce qu'il appelle "le scandale des migrants".



Les réactions sont vives car on est proche de la mise en garde contre une invasion de réfugiés à Béziers, alors que rien de tel n'existe . La référence aux convois de déportation est également du plus mauvais goût.
Ces migrants sont en Macédoine mais à aucun moment, ils ne prennent un train pour la France et encore moins pour Béziers.

 

Le Parti socialiste a condamné "le nouveau dérapage de la mairie de Béziers". "Ce détournement d'image et les sous-entendus agitant le fantasme d'une invasionde la part de ces demandeurs d'asile, déshonore ses auteurs qui, par cette manipulation grossière, tendent à remettre en cause le droit d'asile et la protection des réfugiés", a ajouté le PS dans un communiqué.
"Une honte pour la République (...)", a réagi le député UDI Yves Jégo sur BFMTV/RMC, en évoquant sa "nausée".
Pour le député écologiste Noël Mamère, M. Ménard est un responsable politique "indigne", "qui cherche des coups médiatiques(...). "Les électeurs et les Français ont suffisamment de sens politique pour comprendre que cet homme est un pantin", a-t-il affirmé à Sud Radio.
"Où est passée l'humanité (...). Je suis profondément heurté", a déclaré l'ancien ministre socialiste Arnaud Montebourg à BFMTV/RMC.

Le trucage de la photo de l'AFP

La photo appartient à l'AFP qui dénonce une manipulation et se réserve le droit de porter plainte.

Le patron du service photo de l'AFPEric Baradat se réserve le droit de poursuivre la mairie de Béziers pour détournement d'image. 
"Derrière ils ont fait une utilisation honteuse de l'image et une modification que nos clients ne se permettent jamais de faire. (...) Ils l'ont maquillé à la nord coréenne" a-t-il dénoncé sur France Info.


La réplique de Robert Ménard

Le maire de Béziers s'est expliqué ce matin devant notre équipe de reportage.
Il ne retire rien. Robert Ménard dit ne pas avoir de leçon à recevoir de l'AFP à qui on a rien dit devant le recadrage de la photo de l'enfant syrien retrouvé mort sur la plage de Bodrum. Selon lui deux pêcheurs existaient sur le fichier de la photo originale.
Il a réagi sur RMC et a défendu sa Une en ces termes "Ils arrivent vers nos pays, et demain pourquoi pas à Béziers. Je ne le veux pas", a-t-il déclaré.

Béziers (34) : la une du journal municipal fait scandale
Reportage F3 LR : L.Beaumel et F.Detranchant

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Assas : le portrait d'Emmanuel Macron remplacé par une affichette

Les + Lus