Migrants à Saint-Bauzille-de-Putois : tout le conseil municipal démissionne

Rue de Saint-Bauzille-de-Putois dans l'Hérault - octobre 2016 / © F3 LR
Rue de Saint-Bauzille-de-Putois dans l'Hérault - octobre 2016 / © F3 LR

Comme leur maire jeudi dernier, les élus de Saint-Bauzille-de-Putois ont décidé de quitter leurs mandats. Une décision actée ce samedi 22 octobre. Et effective dans quelques jours.

Par C.Alazet avec T.Honoré

Alors que la préfecture de l'Hérault souhaite apaiser la situation et assure maintenir le dialogue avec la commune de 1700 habitants, les conseillers municipaux de Saint-Bauzille-de-Putois ont choisi de renoncer à leur mandat.

Tout comme leur maire, Michel Issert, l'a fait quelques jours plus tôt, pour protester contre l'absence de concertation sur l'accueil des migrants, 87 prévus par la préfecture dans le village, sur les 207 accueillis dans l'ensemble du département de l'Hérault.

Un dernier conseil municipal sera tenu comme prévu mercredi 2 novembre. Les élus enverront leurs lettres de démission ensuite à la préfecture de l'Hérault.

Le maire enverra sa lettre de démission dès ce lundi 24 octobre. Sa 1ère adjointe assurera l'intérim. 

Michel Issert confirme cependant être prêt à discuter avec le préfet, notamment sur le nombre de migrants issus du démantèlement de la jungle de Calais, que la commune peut éventuellement accueillir. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus