Montpellier : dernière ligne droite pour les inscriptions en fac

Pour les bacheliers de l'académie de Montpellier, comme ailleurs en France, la phase principale d'admission dans les universités s'achève ce vendredi 17 juillet à midi. Avec la crise sanitaire, les modalités administratives se font uniquement sur internet et virent parfois au cauchemar.  

Bacheliers attention ! La phase principale d'inscription dans l'enseignement supérieur se termine le 17 juillet sur la plateforme internet de Parcoursup.
Bacheliers attention ! La phase principale d'inscription dans l'enseignement supérieur se termine le 17 juillet sur la plateforme internet de Parcoursup. © Max PPP
"Ouf , ca y est, c'est fait !" Caroline, mère d'une bachelière de filière ES, a réussi l'épreuve : inscrire sa fille à la fac de Lettres de Montpellier, dans les temps, la veille de la clôture des inscriptions en ligne. 

En effet, les bacheliers ayant accepté la proposition de la plateforme Parcoursup avant la mi juillet, ont jusqu'à ce vendredi 17 midi pour effectuer leur inscription via internet, avec validation préalable de tous les documents. 

"Cela a été un vrai parcours du combattant...D'abord pour réunir tous les papiers administratifs demandés, notamment le relevé de notes du bac. Il fallait le numéro de candidat au bac pour télécharger ce document, or comme il n'y pas eu d'épreuves écrites, pas de convocation et donc pas moyen de trouver ce fameux numéro !C'est finalement le lycée qui nous l'a envoyé par mail" explique cette mère de famille du Gard.  

Même son de cloche chez une autre famille gardoise mais qui elle, a dû faire des pieds et de mains pour récupérer le fameux relevé de notes auprès du lycée, fermé depuis le 10 juillet.

"En plus, on n'avait pas compris qu'il y avait deux formulaires différents pour payer les frais d'inscriptions à l'université. De ce fait, on n'avait pas le numéro d'étudiant pour pouvoir poursuivre les démarches en ligne et on tournait en rond, en perdant du temps. Heureusement, à la fac de droit, on a eu quelqu'un pour nous aider par téléphone ! Mais cela été plutôt stressant..."
 

Rentrée à géométrie variable à la fac de lettre de Montpellier


Les universités de Montpellier ont en effet eu du pain sur la planche ces dernier jours : à cause de la crise sanitaire, hormis quelques exceptions, aucune inscription n'a pu se faire en direct, sur rendez vous, comme c'était le cas les années précédentes.

Des lignes téléphoniques dédiées ont donc été mises en place pour aider étudiants et parents perdus dans les méandres de l'administration numérique.

 

On a mis des humains au bout du fil pour répondre aux demandes, pas des robots ! 

Fabrice Chomarat - Directeur de la communication Université Paul Valéry 

"En cas d'urgence, les gens peuvent encore appeler au 04 67 14 20 55 à la direction des études et de la scolarité ou nous contacter par mail" (des_ia@univ-montp3.fr) précise Fabrice Chomarat.

L'université fermera ensuite du 24 juillet au 15 août.

Les modalités de la rentrée restent ouvertes à cause du covid-19. Plusieurs scénarios sont envisagés :
La fac de lettres communiquera les informations concernant la rentrée au fur et à mesure, sur une page dédiée de son site internet.

Vu le fort taux de réussite au bac général 2020 obtenu en contrôle continu, sa direction s'attend à une hausse significative du nombre d'étudiants à la rentrée.

1500 étudiants en plus à Université de Toulouse Capitole 


Idem dans l'académie de Toulouse où 96% des candidats ont eu leur bac. On compte pour le moment 29 000 nouveaux bacheliers, soit 1.500 de plus par rapport à l'an dernier.

Ce score inédit pourrait devenir synonyme de casse-tête pour trouver de la place sur les bancs des universités.
 

On ne peut pas pousser les murs !

Corinne Mascala - Présidente Université de Toulouse

"Mais le plus important, c'est de s'assurer un bon taux d'encadrement. Il ne suffit pas d'accueillir beaucoup d'étudiants, il faut pouvoir leur donner des cours. Nous avons mobilisé tout ce que nous pouvions" explique la présidente de l'université Toulouse Capitole à nos collègues de France Bleu Occitanie.


Estimant que la notation au bac général 2020 a été plus souple que les années passés, elle redoute néanmoins une baisse du niveau à la fac avec l'arrivée de ces nouveaux bacheliers à la rentrée et donc une augmentation du nombre d'échec l'année prochaine.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société bac