Montpellier : les salariés de Mediapro à Saint-Georges-d'Orques bientôt licenciés

Après les déboires de la chaîne "Téléfoot" et la restitution des droits TV des championnats de L1 et L2 à la Ligue de football, le groupe espagnol Mediapro a déposé un PSE visant à licencier la quasi-totalité de ses 85 employés en France, 14 sont concernés sur le site de Montpellier.

illustration
illustration © Mediapro

Les salariés de Mediapro à Saint-Georges-d'Orques, dans la métropole de Montpellier, se sont constitués en collectif. Tous sont visés par le Plan de Sauvegarde de l'Emploi présenté par l'entreprise de production audiovisuelle Mediapro France. Ce qui signifierait la fermeture du site héraultais et leur licenciement.

Le collectif dénonce les méthodes de Jaume Roures, directeur général de Mediapro.

La direction a présenté aux élus un PSE unilatéral à minima totalement ridicule en rapport avec la puissance financière du Groupe et refuse de négocier avec les organisations syndicales, alors même que Jaume ROURES avait fait la promesse de soutenir du mieux possible ses employés français. Il n’en est rien ! On nous vire avec un grand coup de pied !

Le collectif des salariés de Mediapro.

Un rassemblement à Nîmes

Le collectif sera mobilisé ce mardi à Nîmes, devant la salle du Parnasse où se jouera le match de handball Nîmes-Chekhov en 1/8e de finale retour EHF de ligue européenne. Car ce sont ces salariés qui devaient assurer la retransmission télé de cet événement. Mais selon le collectif, "la direction vient d’annuler toutes les prestations à venir par crainte de mouvements de grève. Elle a déplanifié tous les salariés permanents et intermittents".
Les salariés pensent qu'ils vont être remplacés par des cars régie et des équipes venus d'Espagne ou du Portugal.

Mediapro rejette la faute sur Canal+ et beIN sports

Jaume Roures se défend des accusations des employés.

"J’estime infondées vos critiques sur le projet de PSE qui est actuellement discuté avec vos élus dans le cadre de la procédure de consultation. Et je ne parlerai pas ni ne qualifierai la campagne médiatique et syndicale  qui a été lancée contre moi à ce sujet" explique le dirigeant.

Comme vous, je ne peux que regretter que cette aventure se termine si brutalement et que même nos efforts de redéploiement des activités de Mediapro en France, en dépit de l’arrêt de la chaîne Téléfoot, aient échoué face aux refus de Canal+ et de beIN de continuer à travailler avec nous pour la production du Championnat de France de Football.

Jaume Roures, courrier aux salariés du 26 mars 2021.

La direction accuse syndicats et collectif de ne pas jouer le jeu du dialogue. Pour elle, "personne ne sortira gagnant d'un PSE interminable et d'une guérilla juridique"...

Une consultation avec les salariés a débuté le 18 mars, "pour améliorer le PSE au fil des discussions et négociations", elle doit durer 2 mois.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
télévision économie médias emploi handball sport manifestation social grève