Montpellier : La société Urbasolar signe un partenariat de 22 millions d’euros avec le département des Hautes-Pyrénées

Spécialisée dans le photovoltaïque, l'entreprise montpelliéraine Urbasolar a été retenue par le syndicat départemental d’énergies des Hautes-Pyrénées. Un partenariat à 22 millions d’euros pour 5 projets photovoltaïques répartis sur le département. 
 

© G Machu

Deux centrales au sol, deux ombrières de parking et une toiture : un partenariat de 22 millions d’euros signé entre Urbasolar et le syndicat départemental d’énergie des Hautes-Pyrénées (SDE65). Pour la directrice générale d’Urbasolar Stéphanie Andrieu, c’est l’aboutissement de deux ans et demi de travail : 
 

Je suis ravie que les collectivités puissent investir à nos côtés. D’autant plus qu’elles vont bénéficier de retours sur investissement puisqu’elles sont partenaires à hauteur de 49%. Nous allons aussi faire appel à la participation citoyenne. En termes d’appropriation des technologies, c’est un message fort les énergies vertes, ça fait sens pour les habitants.

Stéphanie Andrieu, directrice générale d’Urbasolar


La société basée à Montpellier est une filiale du groupe Suisse Axpo. Elle est spécialisée dans le développement, la construction et l’exploitation de centrales photovoltaïques. C’est elle qui a été choisie comme partenaire par le SDE65 pour développer ce vaste projet.

Urbasolar devient ainsi le premier investisseur en photovoltaïque des Hautes-Pyrénées

Les responsables d'Urbasolar ont été les plus proactifs pour nous aider à sortir ces projets et ils ont gagné les appels d'offres des propositions soutenues par les collectivités. C’est une société qui a de très bons résultats en France en termes de réalisation de projets, c’est pour cela qu’elle est présente aujourd’hui à nos côtés.

Bruno Rouch, directeur général du syndicat départemental de l’énergie des Hautes Pyrénées

Premiers projets dès 2020 

Les deux premiers chantiers démarreront dès la fin de l’année 2020 avec la construction d’une toiture photovoltaïque pour le marché à bestiaux de Rabastens-de-Bigorre ainsi que les ombrières du parking du Val d’Adour (situé sur la même commune). Rabastens-de-Bigorre deviendra ainsi une commune au résultat positif en énergie. 
 
Suivront ensuite, 3 autres chantiers en 2021 et 2022 : des ombrières sur un parking à Orleix et la construction des deux centrales photovoltaïques au sol. La première sera située sur une ancienne gravière à Bours et la seconde, à Pintac. Ces centrales photovoltaïques seront les plus vastes des Hautes-Pyrénées, elles devraient respectivement être mises en service en 2022 et 2023. 
 

Assez d'énergie pour alimenter 6 000 foyers en électricité

A terme ces cinq projets permettront la production de 22,7 MWC (Méga-watts Crête) soit assez pour fournir 6000 foyers en électricité. Un projet ambitieux pour le département mais aussi une véritable opportunité économique comme l’explique Bruno Rouch, Directeur général du syndicat départemental de l’énergie :

“La vente de l’électricité nous permettra de faire des bénéfices que nous pourrons réinvestir, le département et les communes bénéficieront de retombées fiscales et ces 5 projets créeront des emplois aussi bien pour leur construction que pour leur maintenance.” 

Ces cinq projets ne constituent qu’une première phase pour le Syndicat Départemental de l’Energie des Hautes-Pyrénées  qui entend développer sa production à partir d’énergies renouvelables.

Au total, une dizaine de projets sont programmés sur les dix prochaines années, pour un investissement global de 30 millions d’euros.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement