• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Morante, Manzanares, Roca Rey, Escribano et Ponce protagonistes du week-end

Morante de la Puebla. Illescas, 11 mars 2017
Morante de la Puebla. Illescas, 11 mars 2017

Morante sublime, forcément sublime, à Illescas. Escribano de retour, enfin de retour, après une aussi longue absence. Padilla blessé, une nouvelle fois blessé, à Valencia. Roca Rey accroché, évidemment accroché, à Andujar. La saison est bel et bien repartie!

Par Joël Jacobi

Illescas (Toledo).
Samedi 11 mars 2017 

7 Toros de José Vázquez (le cinquième étant remplacé par un animal du même fer). Le 2 récompensé par une vuelta al ruedo, le 6 gracié.

Pepe Luis Vázquez : vuelta al ruedo et applaudissements.
Morante de la Puebla : deux oreilles et sifflets.
José María Manzanares : une oreille et deux oreilles et la queue "symboliques", le toro ayant été gracié.

De retour aux arènes à près de 60 ans, Pepe Luis Vázquez junior a été aussi discret  que pendant sa discrète carrière. Morante et Manzanares en grande forme face à des toros parfaitement sélectionnés pour l'occasion.

Arènes combles. 

Morante, Illescas, 11 mars 2017.


Valencia, 12 mars 2017.
Deuxième corrida de la Feria de Fallas.
 
6 toros de Fuente Ymbro généralement bons mais manquant de "fond".

Juan José Padilla : vuelta al ruedo (un avis) et une oreille.
Curro Díaz : salut et une oreille.
Manuel Escribano : salut (un avis) et salut. 

Les toros maginfiquement armés de Fuente Ymbro ont donné du jeu, mais ils ont peu duré : dommage! Padilla a sorti le grand jeu : à genoux à la cape comme à la muleta. Le quatrième l'a méchament bousculé et Padilla a même perdu son célèbre bandeau dans la bataille : coups de corne à la cuisse et au thorax sans graves conséquences. Curro Díaz, à l'opposé, a proposé cette tauromachie lente et solennelle qui fait le délice des "vrais" aficionados, mais laisse encore de marbre le grand public. Escribano, de retour en piste après l'accident de juin dernier à Alicante, multiplie les bravades, torée à genoux, partage les banderilles avec Padilla. Mais ses toros durent peu.

Entrée : 2/3


 

Padilla, Curro Díaz, Escribano. Valence, 12 mars 2017



Andujar (Jaén)
12 mars 2017


6 toros de Salvador Domecq, nobles et faibles

Enrique Ponce : une oreille, une oreille (un avis) et une oreille du sixième (estoqué en remplacement de Roca Rey)
Cayetano Rivera : ovation et applaudissements (un avis).
Andrés Roca Rey : deux oreilles et la queue.

Enrique Ponce à sa main. Andrés Roca Rey, donnant l'impression de faire fi du danger, a été pris pendant la faena de muleta du troisième. Transporté à l'hôpital aux fins d'examen radiologique, on lui a dignostiqué un fort traumatisme à l'épaule consécutif à la chute et non à un coup de corne.

Plein.

 

Deux oreilles et la queue. L'habit de lumières en lambeaux. Pour Andrés Roca Rey, ça devient une routine. / © Prensa Roca Rey
Deux oreilles et la queue. L'habit de lumières en lambeaux. Pour Andrés Roca Rey, ça devient une routine. / © Prensa Roca Rey

 

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus