Cet article date de plus de 8 ans

Les mouvements de terrain de 2011 dans le Gard reconnus catastrophe naturelle

Un arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle, pour le Gard, a été publié mardi au Journal officiel par le ministère de l'Intérieur après des mouvements de terrain liés à la sécheresse en 2011.
illustration
illustration


Cet arrêté concerne les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, du 1er avril 2011 au 30 juin 2011.
Communes de Bagard, Calmette (La), Rousson, Saint-Martin-de-Valgalgues, Vézénobres.

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er avril 2011 au 30 septembre 2011.
Commune de Saint-Geniès-de-Comolas.

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er avril 2011 au 31 décembre 2011.
Commune de Congénies.

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er janvier 2011 au 1er août 2011.
Commune de Méjannes-lès-Alès.

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juin 2011 au 30 septembre 2011.
Commune de Saint-Brès.

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er mars 2011 au 31 décembre 2011.
Commune de Langlade.

Mouvement de terrain du 1er décembre 2008 au 30 juin 2009.
Commune de Villeneuve-lès-Avignon.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse intempéries environnement