Municipales à Aigues-Mortes : une triangulaire UMP-PS-FN, très disputée

Aigues-Mortes (Gard) - vue de la Cité et des Salins - 2014 / © maxppp
Aigues-Mortes (Gard) - vue de la Cité et des Salins - 2014 / © maxppp

A Aigues-Mortes, dans le Gard, difficile de connaître le nom du futur maire et pour cause, Cédric Bonato, le sortant PS et Pierre Mauméjean UMP ne sont séparés que de 1.3%. Ils vont donc aller chercher les abstentionnistes dans une triangulaire avec le FN.

Par Fabrice Dubault


Cédric Bonato n'a pas remporté sa bataille, dimanche dernier, face aux 3 listes de droite présentées au 1er tour à Aigues-Mortes. Le maire sortant PS n'obtient que 34.51% des suffrages exprimés, derrière l'UMP, Pierre Mauméjean, 35.84%.

 / © F3 LR
/ © F3 LR

Au marché, le maire sortant tente de convaincre les abstentionnistes. Au total, 2.000.

Pierre Mauméjean et ses colistiers ont choisi d'aller à la rencontre des commerçants. Leur objectif, démontrer que leur programme pèse plus lourd dans la balance que celui du maire sortant.
Dimanche, il pourrait bénéficier du désistement d'Isabelle Secraitan en leur faveur. Soit 568 voix.

Stéphane Pignan, FN, est l'invité surprise du 2e tour. Avec ses 11%.
Il devrait si la tendance se confirme entrer au conseil municipal. Il aurait pu faire mieux si l'union totale avait été possible à droite.

Si Stéphane Pignan paraît distancer. La lutte entre les 2 candidats qui veulent succéder à Saint-Louis s'annonce plus que serrée.

Retrouvez les résultats des municipales.
Aigues-Mortes (30) : une triangulaire où la gauche peut perdre la mairie
Reportage F3 LR : D.moine et E.Mangani

 

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : un golf et un complexe immobilier à Villeneuve-de-la-Raho

Les + Lus