Neige en montagne : en Ariège, l'obligation de pneus ou équipements hivernaux fait grincer des dents

La nouvelle Loi qui veut protéger les territoires de montagne rend obligatoires les pneus hiver ou les chaînes à partir du 1er novembre 2021. En Occitanie, douze des treize départements sont concernés. Alain Naudy, maire d'Orlu en Ariège donne son avis défavorable à ce nouveau décret.

La Loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne, dite "Loi Montagne 2" du 28 décembre 2016 est venue modifier le Code de la route. Son décret d’application, entré en vigueur le 18 octobre 2020, rend obligatoires des équipements spéciaux à partir de 2021, dans certaines zones de montagne, en période hivernale : du 1er novembre au 31 mars de l’année suivante. 

Durant cette période, les véhicules devront être équipés de pneus hiver ou 4 saisons (homologués 3PMSF) sur les 4 roues ou détenir une paire de chaînes ou de chaussettes afin d’équiper au moins les deux roues motrices du véhicule. Ces nouvelles obligations d’équipements concerneront les véhicules légers et utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars circulant dans les zones établies par les préfets.

"Ça va rouscailler"

Alain Naudy est conseiller départemental du canton de Haute Ariège et maire d'Orlu, donne un avis négatif à cette proposition, "avis défavorable ferme que je répéterai au préfet de région devant le Comité de massif ce vendredi", insiste-t-il. Le Comité de massif réunit des parlementaires, des conseillers régionaux et départementaux, les maires et différentes associations de protection de la nature.

Selon le maire d'Orlu en Ariège, "cela va énerver les gens, on n'a pas besoin de ça avec la pandémie. Forcément, il va y a avoir des amendes parce qu'en Ariège il y a des récalcitrants et les citoyens vont réagir par rapport à tout cela. On a déjà eu les Gilets Jaunes et cela va créer encore d'autres problèmes. Il me semble que ça va rouscailler".

Nous, on est les premiers à dire que c'est n'importe quoi. Vous vous rendez compte, sur les 41 communes, il va falloir 4 pneus neige, entre 400 à 500 euros d'investissement sur chaque voiture avant le 1er novembre, c'est énorme, ça va excéder les gens cette histoire.

Alain Naudy, maire d'Orlu, conseiller départemental du canton de Haute Ariège

 

Cette Loi Montagne 2 vise avant tout à améliorer la sécurité des usagers de la route, mais aussi à améliorer les conditions de circulation en hiver comme par exemple, éviter les blocages lors d’épisodes neigeux notamment en période de chassé-croisé. "Les gens qui viennent pour les vacances ou les week-end sont déjà équipés", précise le conseiller départemental.

Les préfets des départements situés dans les massifs montagneux devront établir la liste des communes où l'équipement des véhicules sera obligatoire en période hivernale. 

"En cinquante ans de conduite, j'ai dû mettre deux fois les chaînes"

D'après Alain Naudy, maire de village de 170 habitants niché à 830 mètres d'altitude, "il n'y a jamais eu de problème. La plupart des habitants sont habitués à rouler sur la neige, en cinquante ans de conduite, j'ai dû mettre deux fois les chaînes".

En 2013, il y avait eu 4 m38 de neige cumulé alors que depuis 3 ans, il y a 40 cm de neige cumulé, c'est à dire qu'il y a 10 à 15 cm de neige qui peut tomber dans la journée, c'est tout. Actuellement, on a entre huit et quinze jours de neige par an, autrefois, c'était 2 mois de neige par an.

Alain Naudy, maire d'Orlu,conseiller départemental du canton de Haute Ariège 

Il y a plusieurs éléments en Ariège, département à deux tiers montagneux, pour lesquel Alain Naudy veut se battre. L'altitude de 800 mètres est celle qui est reconnue pour la limite au-delà de laquelle les intempéries hivernales sont plus soutenues, mais il y a aussi "l'évolution du réchauffement climatique qui fait que la neige remonte, l'évolution de l'équipement existant sur les routes départementales avec des panneaux spécifiques notamment pour accéder aux stations de ski des Pyrénées", souligne le maire d'Orlu.

L'exploitation sur la viabilité hivernale est bien au point depuis plusieurs années et la rareté d'événement similaire à ceux survenus dans les Alpes, événements qui je vous le rappelle sont à l'origine du décret. On va dire que les épisodes qui ont impacté les Alpes l'année dernière, avec des chutes de neige fréquentes qui ont mobilisé tout le monde, ne se produisent pratiquement pas chez nous en Ariège.

Alain Naudy, maire d'Orlu, conseiller départemental du canton de Haute Ariège

 

Cette nouvelle mesure s'accompagne de panneaux inédits, qui annonceront le début et la fin des zones où les équipements hiver seront obligatoires. "Sans compter le changement de panneau qui va coûter 45 000 euros de plus", insiste Alain Naudy.

 

 

En Occitanie, douze des treize départements sont concernés par cette nouvelle Loi. En voici la liste :

Seul le Gers ne figure pas parmi les 48 départements situés dans les massifs montagneux de France (Alpes, Corse, Massif central, Jura, Pyrénées, Vosges).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige météo sécurité routière société sécurité polémique consommation économie