• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes Olympique : un conseil d'administration décisif

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

C'est ce mercredi, à partir de 7 heures 45, que doit se tenir un conseil d'administration décisif pour le Nîmes Olympique. Le club de football gardois doit notamment se choisir un nouveau président après la démission de Jean-Marc Conrad, mis en examen dans l'affaire des soupçons de matchs truqués.

Par Valérie Luxey

C'est à 7 heures 45, ce mercredi, que doit commencer un conseil d'administration décisif pour l'avenir du Nîmes Olympique. Pour l'occasion, la réunion a été délocalisée... à Montpellier. Plus précisément dans les locaux du cabinet d'expertise comptable du club gardois.

Un nouveau président

Parmi les points à l'ordre du jour, la radiation de Serge Kasparian de ses fonctions d'administrateur (NDLR : Serge Kasparian est en détention provisoire dans une affaire de cercle de jeux clandestins à Paris) et surtout la nomination d'un nouveau président, après la démission de Jean-Marc Conrad.

L'homme d'affaires est interdit d'exercer et mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de matchs truqués qui auraient permis au club de se maintenir en Ligue 2 à l'issue de la saison 2013/2014. Les fonctions de président et de directeur général du Nîmes Olympique devraient également être dissociées.

Rani Assaf, en première ligne malgré lui 

On observera de près ce mercredi l'attitude de Rani Assaf, qui détient 48% des actions du club. Cet ingénieur de formation, co-fondateur et numéro 2 du groupe Iliad, maison-mère de Free, mais aussi créateur de la Freebox, n'aime rien moins que l'ombre. La nomination d'un directeur général pourrait lui permettre de prendre la présidence sans s'exposer médiatiquement.

Une enquête de la Ligue

Une chose est sûre : quels que soient les nouveaux hommes forts du Nîmes Olympique à l'issue de ce conseil d'administration, ils devront composer avec la colère de la Ligue de Football Professionnelle, qui a annoncé l'ouverture d'une enquête sportive. Des sanctions pourraient être prises. En clair : le match pour la survie du club ne se jouera pas que sur le terrain judiciaire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Martinique : un étudiant en droit de Montpellier abattu par balles au Marin

Les + Lus