Nîmes : la statue de "Nimeño II" quitte les arènes pour se refaire une beauté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Zakaria Soullami
La statue de "Nimeño II" a été transportée dans une caisse en bois dans la région parisienne - 8 février 2016
La statue de "Nimeño II" a été transportée dans une caisse en bois dans la région parisienne - 8 février 2016 © Radio France / Thomas Prongué

La célèbre statue du matador français Christian Montcouquiol, dit "Nimeño II", vient d'être retirée du parvis des arènes de Nîmes, dans le Gard. Elle avait été la cible de plusieurs actes de vandalisme et avait grand besoin d'être restaurée.


La statue du matador français Christian Montcouquiol, dit "Nimeño II", a été transportée, lundi, dans une caisse en bois en camion vers la région parisienne, comme l'expliquent nos confrères de France Bleu Gard Lozère.


De retour avant la féria de la Pentecôte


La célèbre statue sera absente des abords des arènes de Nîmes pendant quelques mois pour se refaire une beauté. Elle va être restaurée dans la région parisienne. Elle devrait être de retour avant la féria de la Pentecôte, assure Daniel-Jean Valade, l'adjoint au maire de Nîmes en charge de la Culture.

Cible d'actes de vandalisme


Elle avait été la cible de nombreux actes de vandalisme : des tags, de la peinture oiu encore de l'acide. Elle avait notamment a été maculée de peinture rouge en septembre 2012, au lendemain de la décision du Conseil constitutionnel reconnaissant la tauromachie comme une tradition locale légale.

durée de la vidéo: 01 min 41
Nîmes : la statue de "Nimeño II" quitte le parvis des arènes pour se refaire une beauté ©F3 LR

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.