Nouvelle équipe et nouveau concept au zoo de Saint-Thibéry, après le fiasco de l'ancien

Des paons au nouveau zoo du Val d'Hérault à Saint-Thibéry. / © E. Terpereau
Des paons au nouveau zoo du Val d'Hérault à Saint-Thibéry. / © E. Terpereau

Réouverture du parc zoologique du val d'Hérault. Après la liquidation judiciaire de l'ancienne société et la révélation d'un vrai fiasco économique et social, une nouvelle équipe relance l'activité...

Par Pauline Sauthier

Nouvelle société, nouvelle équipe, nouveaux animaux... A Saint-Thibéry, le parc zoologique vient de rouvrir ses portes. Un parc qui, aujourd'hui, ressemble plus à une ferme pédagogique.
Nouvelle équipe et nouveau concept au zoo de Saint-Thibéry, après le fiasco de l'ancien
Reportage : F. Hertmann et E. Terpereau

Un projet moins ambitieux mais le seul accepté par le tribunal de commerce à la suite de la liquidation judiciaire du précédent. Après 7 mois d'abandon, le parc nouvelle version reçoit ses premiers visiteurs.

Une ferme pédagogique


En l'absence de la nouvelle gérante, c'est Christelle Cortès, soigneuse, qui nous fait visiter les lieux. Et nous montre les animaux, qui, avec les naissances récentes, sont entre 450 et 500.

Le zoo du Val d'Hérault a récemment été le théâtre d'une véritable arnaque avec de lourdes conséquences financières, sanitaires et judiciaires. Un projet monté par l'ancien gestionnaire du parc, affabulateur au CV plus que flatteur, a laissé un trou de plus de 3 millions d'euros. Le propriétaire du terrain en a également fait les frais : "Il y a les certitudes d'une escrquerie. Tout le monde s'est fait escroquer, les politiques, les acteurs économiques, les salariés, les fournisseurs, tout le monde", explique Jean-Claude Asset, propriétaire domaine de la Serre. Une enquête pénale a été ouverte.

Le nouveau parc, lui, démarre sans grande inauguration, sans subventions, autour d'un projet beaucoup plus modeste que le précédent, avec seulement 5 salariés. Le zoo est ouvert tous les jours de l'été, 12 euros l'entrée, pour tous.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus