Occitanie : le chômage baisse en 2016 mais la reprise est fragile

© MaxPPP
© MaxPPP

Le nombre de chômeurs est en baisse de 3,1% en Occitanie pour l'ensemble de l'année 2016. Mais cette décrue est principalement due à l'emploi intérimaire et aux contrats de courte durée.

Par Fréderic Fraisse

-3,1%. La baisse du chômage en Occitanie en 2016 est significative mais elle masque en réalité une reprise très fragile. Ainsi cette baisse ne concerne-t-elle que les seuls demandeurs d'emploi de la catégorie A, ceux n'ayant exercé aucune activité. Or, si l'on y additionne ceux des catégories B et C, ceux ayant exercé une activité partielle, alors il ne faut plus parler de baisse du chômage en 2016 en Occitanie mais de hausse, même si elle reste légère avec 0,1%. La reprise du marché de l'emploi dans la région est bien réelle, mais elle n'est pour l'instant pas généralisée.

Le bâtiment et l'intérim moteurs de la reprise


Autre nuance à apporter à cette apparente embellie sur le front du chômage, la baisse de 3,1% est à mettre essentiellement sur le compte de l'interim et des CDD. Des contrats courts, précaires, à l'issue desquels les entreprises n'embauchent que très rarement en CDI. C'est dans le secteur du batîment que ces contrats ont été les plus nombreux, supposé entraîner après lui d'autres secteurs d'activité, et finalement la hausse de l'interim atteint 1,2% en Occitanie en 2016... mais, encore une fois, une nuance est à apporter.

Fortes disparités Nord/Sud


L'intérim est en hausse de 1,2% en Occitanie, certes, mais si l'on regarde les chiffres des anciennes régions, avant le rapprochement, la réalité est toute autre. L'ex-région Midi-Pyrénées affiche ainsi une hausse de 6,3% de l'emploi intérimaire quand Languedoc-Roussillon affiche une baisse de 6,9%. Le président du Conseil Economique Régional, Jean-Louis Chauzy, explique cette disparité par "une économie de production au Nord (de la région Occitanie, NDLR), une économie de service au Sud. Un Sud dévasté par des reconversions sans perpectives et un vignoble divisé par deux".

La nouvelle région Occitanie doit donc travailler à rééquilibrer le marché de l'emploi sur son territoire. La baisse de 3,1% du taux de chômage en 2016 est un bon point de départ et une nouvelle dont il faut se réjouir mais ce chiffre masque en réalité une reprise économique encore très fragile et limitée à quelques secteurs d'activité. Cette baisse n'est pas non plus suffisante pour permettre à l'Occitanie de perdre sa place de deuxième région la plus touchée par le chômage avec un taux autour des 12%.

Voir le reportage de Frédéric Fraisse et Laurence Boffet:
Bilan chomage 2016 Occitanie
Reportage sur la baisse du chomage en 2016 en Occitanie qui masque en réalité une reprise économique très fragile. - Frédéric Fraisse / Laurence Boffet


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus