Occitanie : comment se protéger face à la canicule

De fortes chaleurs, entre 35°C et 40°C, sont attendues dans la semaine dans sept départements d'Occitanie placés en vigilance jaune. Sans compter les alertes sécheresse. Personnes âgées, nourrissons, habitations, jardins, voici quelques préconisations pour se protéger. 
Face à la vague de chaleur qui va submerger la région cette semaine, il est bon de se prémunir contre la canicule. Les personnes les plus fragiles sont les personnes âgées et les nourrisons. Le site du gouvernement préconise quelques conseils simples à appliquer. 

Les personnes âgées 

Pour les personnes âgées, les moyens de lutter contre la chaleur sont limités, il faut donc bien les connaître pour bien les utiliser.  Vis-à-vis de la chaleur, il n’y a que la transpiration et l’évaporation de la sueur qui rafraîchissent la peau.

Les conseils  

Se protéger

- vêtir les personnes le plus légèrement possible (vêtements amples et légers).

- surveiller la température corporelle et le poids des personnes âgées.

Se rafraîchir 

- pulvériser de l'eau sur le visage et les autres parties découvertes du corps, avec un brumisateur ou avec des bombes aérosols d'eau.

- appliquer des lingettes humides, éventuellement rafraîchies au réfrigérateur sur le visage.

-  humidifier la bouche : rinçages de bouche, pulvérisation d'eau.

- faire prendre des douches et des bains frais le plus souvent possible.

S'hydrater

-  boire et manger :  chez les  personnes âgées, la sensation de soif ne correspond plus exactement aux besoins ; la soif apparaît avec un certain retard. Les personnes âgées doivent donc apprendre à boire, avant même d’avoir vraiment soif.

 - faire boire, au moins 1,5 litre par jour ou hydrater, avec de l’eau éventuellement aromatisée selon les goûts la personne, soupes, potages, laitages, thé, tisanes (même chauds).

Les nourrissons 

Pour les bébés et les jeunes enfants, la première précaution à prendre est d’éviter les sorties en journée, jusqu’à 18 heures.

Gardez les nourrissons et les enfants dans les pièces les moins chaudes et les plus aérées.
Si vous devez sortir, attention aux poussettes qui sont le plus souvent très fermées, sans circulation d’air. De même, ne laissez jamais un bébé dans une pièce mal ventilée ou un véhicule, même pendant une très courte durée. Et en cas de sortie obligatoire, protégez votre enfant en lui faisant porter un chapeau, des lunettes de soleil et de la crème solaire.

Les conseils 

- ne pas hésiter à le laisser en simple couche à l’intérieur, particulièrement pendant le sommeil.

- aérer les pièces, voiture, locaux et occulter les fenêtres exposées au soleil durant la journée.

- lui éviter les efforts sportifs intenses.

- lui proposer éventuellement des bains fréquents tièdes (un à deux degrés au dessous de la température corporelle), ne pas utiliser d’enveloppements glacés ou de vessie de glace pour le rafraîchir;

-  les baignades en eau froide sont déconseillées.

Autre réflexe à adopter à tous les âges : l’hydratation. Proposez un biberon d’eau au nourrisson le plus souvent possible. Autant qu’il veut, quel que soit son âge. L’enfant adaptera sa prise d’eau à ses besoins.

Les sportifs 

Si vous n’êtes pas entraîné, il ne faut pas démarrer ou reprendre une activité physique ou sportive en période de forte chaleur. Même si vous êtes entraîné, les mesures suivantes sont nécessaires :
- ne commencez une activité physique que si vous êtes en forme  et en pleine possession de vos moyens ; ne participez pas à une compétition. 

- réduisez les activités physiques et sportives, et évitez absolument les activités effectuées au soleil ou aux heures les plus chaudes de la journée.

- pratiquez votre activité physique à l’ombre et en milieu aéré.

- portez un chapeau à large bord et protégez-vous la nuque ; évitez les coups de soleil (crème solaire) ; portez des lunettes de soleil ; aspergez-vous régulièrement le visage et la nuque avec de l’eau.

- portez des vêtements amples, aérés et clairs ; les chaussures doivent si possible permettre une bonne évacuation calorique avec un isolement au niveau de la semelle. 

- contrôlez votre hydratation.

En cas de forte rougeur, de sensation de chaleur intense, de céphalées, de troubles de la vue, de sensations anormales (équilibre, jugement…) : arrêtez l’exercice physique, aspergez vous d’eau, buvez et restez à l’ombre dans un endroit aéré.

Quand boire ? :  il faut boire avant, pendant et après l'exercice, avant l'exercice boire deux verres toutes les 30 minutes, pendant et après toutes les 15 à 20 minutes.

Conseils pour limiter l’augmentation de température de l’habitation

- fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil. 

- maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrir les fenêtres tôt le matin, tard le soir et la nuit. Provoquer des courants d'air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure. 

- baisser ou éteindre les lumières électriques.
 

Conseils individuels

- Evitez de sortir à l’extérieur aux heures les plus chaudes (11h - 21h) et restez à l'intérieur de votre habitat dans les pièces les plus fraîches et au mieux, dans un espace rafraîchi (réglez alors votre système de rafraîchissement 5°C en dessous de la température ambiante).

- en l’absence de rafraîchissement dans votre habitation, passez au moins deux ou trois heures par jour dans un endroit frais (grands magasins, cinémas, lieux publics).

- si vous devez sortir à l’extérieur, préférez le matin tôt ou le soir tard, restez à l'ombre dans la mesure du possible, ne vous installez pas en plein soleil.

- si vous devez sortir, portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire.

- prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains frais, sans vous sécher.

- buvez régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins un litre et demi à deux litres par jour, sauf en cas de contre-indication médicale (en cas de fortes chaleurs, il faut boire suffisamment pour maintenir une élimination urinaire normale).

- ne consommez pas d’alcool qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation.

- évitez les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, colas) ou très sucrées (sodas) car ces liquides sont diurétiques;

- en cas de difficulté à avaler les liquides, prenez de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) et des crudités (concombre, tomate, sauf en cas de diarrhées) voire de l’eau gélifiée.

- accompagnez la prise de boissons non alcoolisées d'une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l'organisme en sels minéraux (pain, soupes…).

Les symptômes qui doivent alerter

Si lors de fortes chaleurs vous ressentez un des symptômes suivants : grande faiblesse, grande fatigue, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, nausées, vomissements, crampes musculaires, température corporelle élevée, soif et maux de tête.

Si vous êtes en présence d’une personne qui tient des propos incohérents, perd l’équilibre, perd connaissance et/ou présente des convulsions.

Attention ! il peut s’agir du début d’un coup de chaleur, c’est une urgence médicale appelez le 15.

Le Jardin 

Selon notre confrère Rustica , " Par temps chaud, l'arrosage s'effectue idéalement quand le soleil est couché. Certains préconisent d'arroser en fin de journée, au mois deux heures après le coucher du soleil quand les températures commencent à baisser.

Mais si vous utilisez l'eau d'un puits ou l'eau de ville, sa température très fraîche par rapport à la température de l'air ambiant va provoquer un choc thermique pour les végétaux exposés à une journée de forte chaleur. Cet arrosage en soirée peut alors provoquer l'apparition de maladies (oïdium, pourritures diverses).

Pour éviter cela, il faut arroser très tôt le matin. Par contre si vous disposez d'une réserve d'eau qui a pu se réchauffer sous l'effet du soleil, l'arrosage nocturne est recommandé, car les plantes auront toute la nuit pour se réhydrater. "

Partout où le sol est à nu, installez un paillis pour éviter l'échauffement excessif de la couche superficielle ainsi que l'évaporation de l'eau contenu dans la terre. Cette couche protectrice limitera aussi le développement des mauvaises herbes qui entrent en compétition avec les plantes du jardin pour la capture de l'eau et des substances nutritives.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo santé société canicule