Occitanie : les voeux virtuels en période Covid, une aubaine pour la communication et les finances publiques

Les voeux des collectivités et institutions d'Etat sont une tradition. Pourtant, cette année 2021 marque une rupture à cause de l'épidémie de Covid. Les souhaits et "bonnes résolutions" de nos politiques sont ou seront virtuels, numériques mais pas que !

illustration
illustration © DR-iStock

En 2021, finis les petits fours et le mousseux pour les voeux du maire ou du président du département. Annulés aussi, les repas des anciens et autres festivités des Rois et de l'Epiphanie. Des traditions de nos Hommes et Femmes politiques, d'autant plus fastueuses que l'année à venir est une année d'élection(s)...

Mais qui paie ces largesses et ces frais de bouche ? A 99%, les contribuables via les différents impôts... locaux, intercommunaux, départementaux, régionaux et nationaux.

Alors ferons-nous des économies en 2021 ? Nous, non mais les budgets des nombreuses collectivités françaises probablement. Cela représente des dizaines de milliers d'euros pour une ville moyenne et plusieurs centaines de milliers d'euros pour une grande métropole.

Les voeux virtuels à la mode

Les clips vidéos ont le vent en poupe, sur internet, Youtube, Facebook... Il y a le choix. Tout est bon sauf en présentiel. Témoignages, cartes animées, déclarations face caméra, il y a tous les styles.

Sobre à Mende. Dans la capitale de la Lozère, pas de festivités ni avec les administrés, ni avec les employés municipaux. L'an dernier, le repas des aînés pour 200 personnes environ, nourriture, déplacements, fleurs et cadeaux compris avait coûté 21.300€ à la ville. En 2021, tout est annulé, idem pour la cérémonie des voeux, son budget était de 1.200€ en 2020.

Les voeux de la ville de Mende.
Les voeux de la ville de Mende. © Ville de Mende

30 minutes de témoignages et de discours pour le conseil départemental de l'Hérault. Une vidéo sous-titrée et signée pour les malentendants.

Plus poétique et scriptural pour le Conseil départemental de l'Aude. Hélène Sandragné, présidente du département, fera ses voeux en ligne le vendredi 15 janvier à 19 heures.

A Montpellier, pour le maire, également président de la Métropole, ce sera le 8 janvier à 19h15, en direct sur les sites de la mairie et de Montpellier 3M.

Et puis, il y a les voeux plus traditionnels mais très originaux, envoyés par courrier. Certains maires misent sur l'humour.

Le maire de Baillargues offre un mètre à ses administrés

Une carte de vœux originale pour la commune gardoise de Baillargues. Le maire, Jean-Luc Meissonnier, a envoyé à ses administrés un mètre ruban et une carte humoristique moquant le gouvernement. Pour ne pas oublier de respecter la distance sanitaire contre la propagation du Coronavirus.

Il y a eu la boussole pour les électeurs désorientés, le string pour évoquer le dénuement des mairies... 14 ans de gadgets loufoques ajoutés à la traditionnelle carte de vœux envoyée aux Baillarguois.

Une du site de la mairie de Prades - 6 janvier 2021.
Une du site de la mairie de Prades - 6 janvier 2021. © Site de Prades 66.

Les non-voeux de la mairie de Prades

Dans le fief électoral du Premier ministre, à Prades, dans les Pyrénées-Orientales, le froid a dû engourdir internet. En Une du site de la commune, juste un bout de photo pour une bonne année timide et minimale. Faut-il y voir un signe pour 2021 ?

Sur le site internet de Matignon, pas plus de voeux du Premier ministre, rien non plus sur le compte twitter de Jean Castex !

Alors, BONNE ANNEE 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique finances économie covid-19 santé société insolite tradition culture nouvel an événements sorties et loisirs tendances réseaux sociaux internet