Ours : les Français favorables au remplacement des ours tués dans les Pyrénées, selon un sondage

Les Français sont nettement favorables au remplacement des ours tués par l'homme dans les Pyrénées, selon un sondage IFOP réalisé pour 14 associations pro-ours. Ces associations lancent un appel au gouvernement en faveur de nouveaux lâchers. 

Selon un sondage IFOP,  59% des Français sont favorables au principe de remplacement des ours tués par l'homme dans les Pyrénées
Selon un sondage IFOP, 59% des Français sont favorables au principe de remplacement des ours tués par l'homme dans les Pyrénées © FTV

Ce sondage a été commandé par 14 associations qui militent en faveur de l'ours dans les Pyrénées. Il en ressort qu'une majorité de Français (59%) sont favorables au remplacement des plantigrades tués par l'homme dans le massif pyrénéen. L'une de ces associations, Pays de l'Ours - Adet, rappelle que le gouvernement s'est engagé à remplacer tout ours mort de cause humaine.

Les personnes sondées devaient répondre à la question suivante :

"En juin dernier, un ours a été tué par balles dans les Pyrénées alors que l'espèce est protégée et menacée en France. Etes-vous personnellement favorable ou opposé au lâcher d'un nouvel ours pour le remplacer ?"

Plus forte opposition dans le sud-ouest

26% des Français y sont opposés (dont 9% répondent "Tout à fait opposé")

Autre enseignement de ce sondage : la méconnaissance (ou le manque d'intérêt) du sujet par les Français. 15% ont répondu "Ne sait pas" à la question du remplacement ou non des ours tués. A noter également que les personnes opposées au remplacement des ours sont plus nombreuses dans le sud-ouest (35% contre 26% en moyenne en région). 

Les associations pro-ours rappellent que la Commission européenne préconise de nouveaux lâchers d'ours dans les Pyrénées afin de sauvegarder l'espèce. Elle a récemment rappelé à la France cette préconisation en se basant sur des recommandations scientifiques. Ces mêmes associations précisent :

A défaut de nouveaux lâchers d'ours, le gouvernement devra répondre devant les Français et les tribunaux, nationaux et européens. Les associations y veilleront.

Associations en faveur du remplacement des ours dans les Pyrénées

Ce sondage IFOP a été réalisé les 17 et 18 novembre 2020 auprès d'un échantillon de 1007 personnes âgées de 18 ans et plus, pour le compte de 14 associations : LPO, FNE, ASPAS, SNPN, Animal Cross, FERUS, FIEP, FNE MidiPyrénées, Pays de l'Ours - Adet, Nature en Occitanie, SFEPM, Comité Écologique Ariégeois, Altaïr Nature, Humanité et Biodiversité

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux nature pyrénées montagne environnement