Perturbations de circulation pour une journée de mobilisation contre le 80km/h

Manifestation du collectif Colère 31 à Toulouse samedi 27 janvier. / © Emmanuel Wat
Manifestation du collectif Colère 31 à Toulouse samedi 27 janvier. / © Emmanuel Wat

Ce samedi, une nouvelle journée de mobilisation a réuni les opposants à la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Des opérations escargot ont été organisées en début d'après-midi. Le mouvement a été lancé par les réseaux sociaux.

Par Delphine Gerard

Sur Facebook, le collectif Colère 81 compte un millier de membres. L'appel à manifester concerne la baisse de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires mais aussi "les radars privés et la hausse fulgurante du carburant".

En Occitanie, des rassemblement ont eu lieu à Castres et à Albi en début d'après-midi et ont fait converger le cortège pour une opération escargot sur la route départementale 612 entre Castres et Albi, dans les deux sens. 

Environ 300 motards se sont aussi réunis à Castelnaudary, dans l'Aude, pour une opération escargot passant par Narbonne et jusqu'à Trèbes. 

Perturbations de circulation pour une journée de mobilisation contre le 80km/h
Ce samedi, une nouvelle journée de mobilisation a réuni les opposants à la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Des opérations escargot ont été organisées en début d'après-midi. Le mouvement a été lancé par les réseaux sociaux.

Le centre-ville de Toulouse au ralenti


A Toulouse, le collectif Colère 31 envisage lui aussi une action au centre-ville en début d'après-midi. Une trentaine de motos s'est donnée rendez-vous à 15 heures devant la Préfecture de Haute-Garonne. Là encore, le mot d'ordre n'était pas seulement contre la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires mais aussi la hausse du carburant et du contrôle technique. Sur les pancartes, on pouvait lire des slogans comme "passionnés, pas vaches à lait".
Une opération escargot avait eu lieu un peu plus tôt en périphérie toulousaine. 

Samedi 3 février, une autre journée de manifestation est prévue. Plusieurs associations ont appelé au mouvement, comme la Fédération des motards en colère et 40 millions d'automobilistes, et encore le Collectif 31.

Sur le même sujet

Béziers (34) : le laboratoire Merck condamné dans l'affaire du Levothyrox

Près de chez vous

Les + Lus