Plaissan, Montagnac et Saint-Pargoire, 3 communes rurales sinistrées

Dans de nombreuses communes de la Vallée de l'Hérault, des torrents d'eau et de boue ont saccagés les routes, les maisons mais aussi les champs, les vignes et les chemins communaux. Localement, il est tombé 400 mm. Les dégâts sont importants pour ces communes rurales au budget souvent très serrés.


A Plaissan, près de Gignac, le village a été inondé le 17 septembre puis le 29 septembre, 2 fois en 15 jours

Lundi, la commune a eu peur pour ses enfants. L'école a dû être évacuée en urgence à cause de la montée rapide des eaux. Les routes déjà dévastées par les inondations du 17 septembre dernier ont été une nouvelle fois ravinées par l'épisode méditerranéen de lundi.

Reportage F3 LR : E.Jubineau et B.Pansiot

A Montagnac, au nord-est de Pézenas, le réseau d'assainissement est détruit

Dans cette commune de 3.700 habitants, située dans le centre de l'Hérault, le maire lance un SOS. Une partie du réseau d'assainissement a été détruit par la violence des inondations. Il y a urgence sanitaire à réparer pour les 300 foyers concernés.

Reportage F2

A Saint-Pargoire, entre Lodévois et Etang de Thau, "l'eau s'est engouffrée comme dans un entonnoir"

"L'eau est descendue de trois rues en même temps, elle s'est engouffrée comme dans un entonnoir. Nous habitons ici depuis 1990 et je n'ai jamais vu ça: 500 mm en 3 heures", raconte Lucie Tena, mardi à Saint-Pargoire, dans l'Hérault.

Lundi, l'eau est montée jusqu'à 1,50 m, laissant des traces sur les murs du domicile de Mme Tena, conseillère municipale de ce village pentu de quelque 2.000 habitants, situé au beau milieu de coteaux recouverts de vignobles, à 35 km au sud-ouest de Montpellier.

L'eau a dévalé des ruelles dans une partie du village, inondant quelques caves et garages, mais pas les parties habitables des maisons. La plus grande partie du village a été épargnée, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place.
Vers 11H00 mardi, les pompiers avaient ramassé les pierres des murs détruits et nettoyaient la boue alentour à grands jets d'eau dans les rues.

durée de la vidéo : 00h01mn52s
Reportage France 3 ©F3


A Puilacher et à Lattes, les agriculteurs constatent les dégâts

Dans les zones agricoles inondées, les viticulteurs et les maraîchers ne sont pas épargnés. Vignes, plantations et serres ont été dévastées par endroits. Les dégâts matériels sont très importants et la facture sera salée.

Reportage F2

 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité