Un record historique de pluie à Montpellier et des millions de dégâts dans l'Hérault

Pompiers, habitants et bénévoles travaillaient d'arrache-pied, mardi, pour réparer les dommages causés par de fortes inondations dues à des pluies record qui se sont abattues lundi sur l'Hérault, causant "plusieurs millions d'euros de dégâts", selon la sécurité civile.


"Dans la mesure où les intempéries ont touché une zone urbaine comme Montpellier, il faut s'attendre à plusieurs millions d'euros de dégâts", a expliqué à l'AFP, un haut gradé de la sécurité civile, évoquant des "voies de chemin de fer souillées, des installations électriques endommagées, ou encore le stade de La Mosson inondé".

Reportage F3 LR : I.Bris et J.Morch

Mauguio et Saint-Pargoire, 2 communes très touchées par les dégâts

"C'était très impressionnant, c'est arrivé très vite. A 15H30, je suis allée chercher ma fille à l'école, une heure après, nous étions dans l'eau", explique Nathalie Ben-Abed, une mère de famille de Mauguio, commune de l'agglo au sud de Montpellier.

Dans la résidence où elle habite, l'eau est montée jusqu'à 70 cm, au plus fort des intempéries.

"Il y a eu un orage sans tonnerre, une grosse pluie, l'eau est arrivée en force, le mur de 2 mètres devant ma maison a sauté, celui de  derrière avec nos voisins a sauté aussi. Je n'ai pas eu peur, mais ma femme oui!" raconte pour sa part Robert Raynal.

Cet homme de 93 ans, témoigne devant sa maison de Saint-Pargoire, à l'ouest de Montpellier, dans laquelle les pompiers s'affairent pour réparer les dégâts.

Le stade de La Mosson et le centre d'entraînement du MHSC

Le club de Ligue 1 de Montpellier a déploré, mardi, l'inondation du stade, où il joue et de son centre d'entraînement, parlant sur son compte Twitter de "désastre". On parle de 150.000 euros de dégâts à La Mosson.

Record de pluie à Montpellier : 300 mm en 3 heures

Les précipitations ont atteint, lundi, des niveaux particulièrement élevés dans l'Hérault. A Montpellier, c'est même un record qui a été établi: "Il est tombé à Montpellier en quelques heures l'équivalent de la moitié de ce qui tombe en une année", a indiqué à l'AFP Météo-France à Aix-en-Provence.

Au total, quelque 300 mm de précipitations - soit 300 litres par mètre carré - se sont abattues sur le chef-lieu de l'Hérault.
Aucun décès, ni aucun blessé n'avait toutefois été recensé mardi dans le département, où les zones les plus touchées s'étendent sur un arc allant d'Agde au sud de Montpellier et passant au-dessus de l'étang de Thau, selon la préfecture.
Mardi matin, l'heure était toutefois à l'accalmie, Météo-France a même levé l'alerte orange aux fortes pluies, maintenant l'Hérault en vigilance orange uniquement pour des risques de crue.

Les précipitations de lundi ont entraîné des inondations qui ont contraint quelque 4.000 personnes à passer la nuit loin de chez elles, dont environ 2.000 dans des gares, ou au Zénith de Montpellier, ou encore dans des établissements scolaires.

Un millier d'élèves au total y ont dormi, selon le ministère de l'Education nationale.

Des évacuations dans le Gard

Les pompiers ont également dû multiplier les interventions lundi dans l'ouest du Gard :
  • un peu plus d'une centaine de personnes ont dû être évacuées d'un camping,
  • une dizaine d'autres d'un institut médical professionnel,
  • une dizaine d'une aire de stationnement de gens du voyage, dans le secteur d'Aimargues, entre Montpellier et Nîmes.
Au total, les services de secours ont reçu quelque 100.000 appels, selon le ministère de l'Intérieur.