• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

En pleine guerre intestine, la Ligue de football d'Occitanie tient (enfin) son nouveau président

Jean-Claude Couailles, le nouveau président de la Ligue de football d'Occitanie / © Ligue de football d'Occitanie
Jean-Claude Couailles, le nouveau président de la Ligue de football d'Occitanie / © Ligue de football d'Occitanie

Alors que Midi-Pyrénéens et Languedociens se livrent une guerre intestine depuis plusieurs mois, Jean-Claude Couailles a été élu, ce samedi, président de la Ligue de football d’Occitanie.

Par Z.Soullami - F3 Occitanie


Jean-Claude Couailles a été élu, ce samedi, président de la Ligue de football d’Occitanie comme l'indique le site internet de la Ligue.
 

Jean-Claude Couailles nouveau président


Avec 68,54% des voix, Jean-Claude Couailles devient le nouveau président de la Ligue de football d’Occitanie, et succède à Maurice Martin, décédé à la fin de l'année 2017. L'assemblée générale de la Ligue de football d’Occitanie s'est tenue, ce samedi, à la Médiathèque de Lattes, dans l'Hérault. La Ligue précise que 279 bulletins étaient représentés (soit 90,58 % des bulletins) pour 9.424 voix (soit 93,51% des voix).
 

Guerre intestine à la Ligue de foot d'Occitanie


A noter que Jean-Claude Couailles, patron du district de la Haute-Garonne, était le seul candidat en lice. C'est d'ailleurs ce même district de la Haute-Garonne, le plus important de la région, qui s'était joint aux districts Languedociens dans la guerre intestine qui opposait les deux anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.
 

Guerre intestine à la Ligue de foot d'Occitanie : la demande de révocation des élus est irrecevable

La guerre continue entre Midi-Pyrénéens et Languedociens (auxquels s'est joint le district de Haute-Garonne) au sein de la nouvelle ligue régionale. Le président Michel Charrançon vient de marquer un point : la demande de révocation des instances qui devait être votée le 5 mai est irrecevable.

 

Fusion des instances sportives


Pour rappel : la fusion des régions a imposé une fusion des instances sportives. Et c'est loin d'être simple en Occitanie. C'est le président de la Ligue Languedoc-Roussillon, Maurice Martin, qui en avait d'abord pris la présidence. Mais son décès brutal le 24 décembre 2017 a rebattu les cartes. Le président délégué, Michel Charrançon, ex-président de la Ligue Midi-Pyrénées, a vu monter la contestation, au point de ne pas se présenter lui-même pour prendre la succession du président disparu.
 

Impasse


Un vote interne au Comité directeur avait désigné pour prendre la présidence, le patron du district du Gers Guy Claria face à son homologue de la Haute-Garonne, Jean-Claude Couailles. Mais les "Languedociens" (en plus du district de la Haute-Garonne) ont décidé de ne pas reconnaître ce vote et le 16 mars dernier, 5 districts avaient demandé la convocation d'une assemblée générale en vue de la révocation des instances régionales.
 

La Ligue de football d'Occitanie au bord de l'implosion

5 districts départementaux demandent la révocation du comité directeur de la ligue régionale. La tension est telle entre les deux anciennes ligues (Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon) que les deux blocs ne se parlent plus.

 

La Ligue de football d'Occitanie tient (enfin) son nouveau président


En mars dernier, Jean-Claude Couailles, président du district de Haute-Garonne, déclarait ceci : "Il y a deux blocs à la Ligue d'Occitanie, les Languedociens et les Midi-Pyrénéens. On fait comme s'il y avait toujours deux Ligues. Il faut une nouvelle direction, avec une nouvelle organisation. Avec les 4 districts du Languedoc-Roussillon nous représentons un tiers des clubs.". Jean-Claude Couailles réclamait une nouvelle direction, à lui de jouer désormais.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus