Cet article date de plus de 4 ans

La police de Béziers teste le véhicule de surveillance du futur

À Béziers, la police municipale vient de se doter de l'Iris Viséo, un véhicule de surveillance futuriste. Il permet notamment d'élever son conducteur jusque 3,5 mètres de haut.

La police municipale de Béziers pose aux côtés de son tout nouveau véhicule de surveillance - mars 2016
La police municipale de Béziers pose aux côtés de son tout nouveau véhicule de surveillance - mars 2016 © Mairie de Béziers

L'Iris Viséo n'a pas encore été acheté par la police municipale de Béziers. Le véhicule futuriste coûte près de 45.000 euros et il est pour l'instant testé par la police.

Perché à plus de 3 mètres de haut


Ce véhicule de surveillance au design atypique, permet d'élever son conducteur jusque 3.5 mètres de haut, grâce "à un poste de pilotage télescopique". Il sera testé lors de la prochaine manifestation contre la loi travail le 31 mars prochain.

Testé le 31 mars prochain lors d'une manifestation


Ses caractéristiques pourraient faire de ce véhicule un atout de premier choix pour surveiller une manifestation. Sa présence constitue à elle seule un outil de dissuasion, c'est en tout cas l'un des objectifs affichés de l'Iris Viséo.

Iris viséo police béziers

Vitesse maximale... 25 km/h


Il ne s'agit pas d'un véhicule d'intervention dans la mesure où sa vitesse maximale est 25 km/h mais bien d'un véhicule de surveillance. Le véhicule "made in France" est 100% électrique et 95% recyclable. Il a déjà été testé à Evry ou encore à Pau.

"La police a un nouvel ami"


La police de Béziers, sous l'autorité du maire proche du Front national, avait déjà été au centre de l'actualité lorsque Robert Ménard avait créé la polémique avec une affiche placardée dans les rues de Béziers sur laquelle on pouvait lire "Désormais la police municipale a un nouvel ami".

Béziers (Hérault) - Robert Ménard défend ses affiches vantant l'armement de la police municipale - 11 février 2015.
Béziers (Hérault) - Robert Ménard défend ses affiches vantant l'armement de la police municipale - 11 février 2015. © AFP PHOTO / SYLVAIN THOMAS

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite police société sécurité robert ménard politique