Cet article date de plus de 6 ans

Le "nouvel ami" de la police municipale de Béziers s'affiche dans la ville

"Désormais la police municipale a un nouvel ami", peut-on lire depuis mercredi, sur une affiche placardée dans les rues de Béziers. Elle montre un pistolet en gros plan avec un écusson tricolore sur la crosse, a constaté un correspondant de l'AFP. L'affiche fait déjà polémique.
Béziers (Hérault) - les affiches vantant l'armement de la police municipale - 11 février 2015.
Béziers (Hérault) - les affiches vantant l'armement de la police municipale - 11 février 2015. © AFP PHOTO / SYLVAIN THOMAS

La campagne publicitaire a été lancée par la municipalité, a-t-on indiqué à la mairie de Béziers, dirigée par Robert Ménard, élu avec le soutien du Front national.

"Armée 24h/24 et 7j/7, police municipale de Béziers", est également écrit, en plus petit, sur l'affiche concernée, présente un peu partout dans la ville.


Depuis le 1er février, la police municipale biterroise est équipée d'armes létales, en l'occurrence des 7.65 automatique, selon le Midi-Libre, qui précise que neuf policiers - déjà formés et en provenance d'autres polices municipales déjà armées - patrouillent d'ores-et-déjà avec cette arme, essentiellement la nuit.

Sur la toile et les réseaux sociaux, les commentaires, avis, bons ou mauvais jeux de mots sont légions














































Robert Ménard, depuis son élection en mars 2014, a créé de nombreuses polémiques, de la crèche de Noël à la mairie au changement d'un nom de rue pour l'attribuer à l'un des militaires du putsch des généraux à Alger, en passant par l'arrêté anti-crachat ou au couvre-feu pour les mineurs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police polémique sécurité politique robert ménard