Pollen de cyprès, le risque allergique placé au niveau d’alerte rouge dans sept départements de l’Occitanie

Les températures printanières de ces derniers jours favorisent la floraison des cyprès. Le Réseau national de surveillance agrobiologique note de très fortes concentrations de pollen dans l’air, plaçant sept départements de l’Occitanie en alerte rouge pour les risques d’allergies.

Illustration : cyprès des jardins
Illustration : cyprès des jardins © P.Clément/MaxPPP

Les yeux qui piquent, le nez qui coule, la gorge qui gratte, pas de doute vous êtes allergique au pollen comme chaque année à peu près à la même période.

Le Réseau national de surveillance agrobiologique (RNSA) vient de publier un bulletin dans lequel sept départements de la région Occitanie sont placés en alerte rouge aux allergies au pollen, le niveau le plus élevé. Le cyprès est le principal responsable, affichant un risque d’allergie "élevé".

Le Gard, la Lozère, l’Hérault, l’Aude, l’Aveyron, le Tarn et les Pyrénées-Orientales sont en alerte rouge aux allergies au pollen. La Haute-Garonne et l’Ariège sont placées en vigilance orange et le reste de l’Occitanie se maintient en vigilance jaune.

La coupable c’est le cyprès

"Beaucoup de pollen de cyprès sont présents autour de la Méditerranée jusqu’en Haute-Garonne avec un risque d’allergies élevé" précise Samuel Monnier, ingénieur au RNSA.

Le pollen de cyprès est en cette période le plus abondant dans l’air, de très fortes concentrations qui gênent les personnes allergiques.

Chaque année à peu près à la même période, entre la mi-février et fin mars, les pollens font leur apparition avec la floraison et les températures printanières. "On annonce des 17° demain et 20° la semaine prochaine, ces températures douces favorisent forcément la floraison".

"Quelques grammes de pollen suffisent" pour développer des symptômes allergiques

Le RNSA a installé plus de 80 capteurs sur le territoire national dont cinq en Occitanie. Ces capteurs permettent de mesurer la présence de pollen et ce depuis 30 ans.

D’années en années, les concentrations de pollen dans l’air sont de plus en plus fortes en raison notamment des floraisons avancées.

Samuel Monnier, ingénieur au RNSA

Le cyprès est l’arbre qui libère le plus de pollen, "2600 grains de pollen de cyprès ont été récoltés par nos capteurs la semaine dernière, sachant qu’il ne suffit que de quelques grammes pour que les personnes allergiques développent des symptômes".

Attention aux pollens des aulnes 

D'autres arbres sont dans le collimateur des analystes. L’aulne se déploie plus particulièrement dans le Lot, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne et le Gers.

"Les aulnes qui poursuivent leur floraison émettent de grandes quantités de pollen dans l’air. Ils seront responsables d’un risque d’allergie évoluant entre le niveau faible et le niveau très élevé selon les départements", précise les aérobiologistes de la RNSA.

Recommandations aux populations allergiques aux pollens

Le ministère des solidarités et de la santé recommande aux personnes allergiques quelques gestes à adopter.

En intérieur :


A l’extérieur :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société environnement jardins nature