• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Prolongation de l'état d'urgence et FN : oui dit Collard non dit Philippot

Gilbert Collard sur les bancs de l'Assemblée nationale 2015 / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Gilbert Collard sur les bancs de l'Assemblée nationale 2015 / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Le député du Gard Gilbert Collard votera pour la prolongation de l'Etat d'urgence proposée par François Hollande. Non, dit le vice-président du FN Florian Philippot qui estime qu'il s'agit d'une opération de communication.

Par Laurence Creusot

Florian Philippot s'est dit mardi opposé à la prolongation de trois mois de l'état d'urgence, envisagée par François Hollande, alors que le député du Gard Gilbert Collard, allié au Front national, a lui exprimé son approbation.

Faut-il prolonger l'état d'urgence ? "Non. L'état d'urgence, c'est une mesure ponctuelle par définition. Sinon c'est de la com", a répondu le vice-président du Front national Florian Philippot sur Radio Classique.
François Hollande "fait de la com, il ne fait plus que de la com. Aucune mesure de fond n'est prise: ni rétablissement des frontières nationales, ni fermeture des mosquées radicales, ni renvoi des imams étrangers radicaux, ni lutte contre le communautarisme qui est le terreau de tout cela", a accusé le député européen.

L'avocat allié au FN Gilbert Collard a lui indiqué sur Twitter : "Je voterai une reconduction de l'état d'urgence au nom du principe de précaution, mais je n'en prendrai pas la mauvaise habitude !"

Le chef de l'Etat a indiqué vendredi qu'il souhaitait prolonger de trois mois l'état d'urgence instauré après les attentats du 13 novembre, qui doit arriver à échéance le 26 février. Le texte sera présenté en Conseil des ministres le 3 février et débattu le mardi 16 février dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Sur le même sujet

Incident technique à l'incinérateur de Lunel-Viel

Les + Lus