Pyrénées : comment les stations de ski s’adaptent à la crise sanitaire de la Covid-19 et au changement climatique

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.Mandrou, K.Cassuto et I.Petit-Felix
Crise sanitaire oblige, les activités hors ski de piste se développent dans les stations de sports d'hiver comme les randonnées en raquette.
Crise sanitaire oblige, les activités hors ski de piste se développent dans les stations de sports d'hiver comme les randonnées en raquette. © Yannick le Teurnier/FTV

Enquêtes de région s’intéresse aux stations de ski des Pyrénées face à la crise sanitaire et au réchauffement climatique. Si les stations dédiées au ski de fond et à la randonnée s’en sortent plutôt bien, les autres doivent se réinventer et cherchent encore un nouveau modèle économique.

De la neige et des touristes pendant les vacances de février dans les Pyrénées. Oui mais, cet hiver 2021 restera dans les annales avec des remontées mécaniques à l’arrêt et des stations de ski contraintes de se réinventer pour survivre. Les professionnels de la montagne s’interrogent sur l’avenir des stations. Les vacanciers eux, découvrent d’autres activités.

Enquêtes de région part à leur rencontre pour comprendre comment l'économie du tourisme des sports d'hiver s'adapte à une double contrainte : la crise sanitaire liée au coronavirus et depuis quelques années déjà la neige qui se fait rare en raison du réchauffement climatique.

Cet hiver, les stations des Pyrénées n'ont pas toutes été logées à la même enseigne : il y a celles qui ont fait une saison blanche car pas de remontées mécaniques pour le ski de piste et celles qui ont accueillis des randonneurs et skieurs de fond. Heureusement la neige est présente dans les stations de haute altitude comme en Andorre. En Haute-Garonne en revanche, les stations de moyennes et basses altitudes n’avaient pas vu de neige depuis plusieurs années. Alors, pour ne pas mourir, elles tentent de se réinventer.

Développer de nouvelles activités

C'est pour cette raison que Thierry, éducateur sportif a initié l'activité de construction d'igloo comme il le raconte à Karen Cassuto dans son reportage : "Ici, même avec les grosses chutes de neige qu'on a eu, avec les vents et la pluie ça a énormément fondu. On est venus à cet endroit précisément parce qu'ici et seulement ici, il y a eu une accumuation de neige."

durée de la vidéo: 01 min 08
Fabrication d'igloo à Luchon

Véritable image du réchauffement climatique : dans sa boutique, historiquement, Thierry louait des skis et du matériel de neige. Désormais, il loue surtout des vélos.
 

L’année dernière je n’ai loué que des vélos ! On est forcé de s’adapter au réchauffement climatique.

Thierry Thierry, gérant d’une boutique à Luchon

25 millions investis pour diversifier l'offre

De Bagnères-de-Luchon en Haute-Garonne à Porté-Puymorens dans les Pyrénées-Orientales en passant par Ax 3 Domaines en  Ariège, tous tentent de trouver un nouveau modèle économique viable et pérenne pour sauver l'emploi et la vie dans les villes et villages de montagne. 

Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne explique : "Garantir un avenir à nos stations haut-garonnaise, c’est une nécessité. Il est fondamentale que les stations de montagne se réinventent. Elles représentent 25% de salariés du département. Dans le sud de la Haute-Garonne, 1 000 emplois directs ou indirects dépendent de la réussite de la saison hivernale. Notre dossier, c’est le social. Il y a 25 millions qui sont investis pour diversifier les centres d’intérêts."

durée de la vidéo: 01 min 09
Projet d'adaptation des stations de ski des Pyrénées

S'adapter au jour le jour

En fonction de la quantité de neige tombée et des conditions météo très différentes d'un jour à l'autre, il faut pouvoir adapter rapidement les activités de groupe pour garder les touristes dans les stations. Exemple dans cet extrait où un gérant de gîte de Luchon se transforme en guide pour emmener ses clients faire une randonnée en raquettes.

durée de la vidéo: 01 min 07
Luchon : adapter les activités de montagne aux aléas climatiques

Le test du modèle "4 saisons"

Le "4 saisons", un modèle qui consiste à diversifier les activités de montagne en les répartissant sur l'ensemble de l'année (ski en hiver, VTT en été, randonnée...) permettrait en théorie de moins dépendre des aléas climatiques. Mais pour cela, il faut attirer les vacanciers dans les régions montagnardes en dehors de l'hiver. Pas simple de se démarquer des autres sites touristiques de France qui proposent eux aussi des activités de même nature. 

Le détail des initiatives autour de ce modèle à découvrir dans l'émission Enquêtes de région diffusée mercredi 10 mars à 23h sur France 3 Languedoc-Roussillon et France 3 Midi-Pyrénées et à revoir sur la page web d'Enquêtes de région ou en cliquant dans le player ci-dessous :

Préparée et présentée par Anne-Sophie Mandrou et Frédéric Fraisse. Réalisation : Franck Blanché.

Invités sur le plateau de l'émission 

Georges VIGNEAU, Directeur des Espaces Nordiques des Vallées
d’Ax 3 Domaines
John PALACIN, Président de l’Agence des Pyrénées
Stéphane FABER, directeur de l’Ecole de Ski Français d’Ax 3
Domaines
Akim BOUFAÏD, directeur de la station de Saint-Lary & représentant
du massif pyrénéen au sein de Domaine skiable de France

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.