A la réserve africaine de Sigean, les animaux se déconfinent et attendent les visiteurs

Comme des lions en cage !  Partout les professionnels piaffent d'impatience pour reprendre leurs activités. A la réserve africaine de Sigean, fermée depuis le mois d'octobre, les employés s'affairent pour préparer le retour des visiteurs

Tahassi et Tiwanga sont deux petites lionnes nées le 30 novembre 2020 au cœur de la Réserve africaine de Sigean, dans l'Aude.
Tahassi et Tiwanga sont deux petites lionnes nées le 30 novembre 2020 au cœur de la Réserve africaine de Sigean, dans l'Aude. © Réserve africaine de Sigean.

Voici Tahassi et Tiwanga. Ces deux lionnes sont nées à la Réserve Africaine de Sigean pendant le confinement. Située entre Narbonne et Perpignan, la Réserve Africaine de Sigean héberge plus de 3800 animaux sur plus de 300 hectares. Les deux petites lionnes vont bientôt découvrir la coexistence avec les voitures des visiteurs, mais pas d'inquiétude, elles ont été un peu entraînées !

 "On leur a déjà montré d'autres véhicules que nos voitures et il n'y a pas eu de changement de comportements particuliers, " explique Laurent Fontaine, responsable animalier de la réserve africaine de Sigean. " Il y aura une surveillance, on les surveillera dans l'enclos.On n'est pas inquiet sur cette question, cela va être un peu de la routine."

C 'est une routine un peu exceptionnelle quand même : habituellement, le parc est ouvert tous les jours de l'année. Alors à quelques heures de la réouverture, les 83 employés mettent tout en oeuvre pour accueillir au mieux les visiteurs.

 

 Pour Christina, à quelques heures de l'ouverture, il reste encore beaucoup de choses à faire. A la boutique, elle retrouve ses rayons, après de longs mois de chômage partiel.

 " On avait mis toute la boutique au point pour le mois de décembre, on espèrait ouvrir. Là, on recommence avec l'impatience de retrouver les visiteurs," témoigne Christina Pellier, employée à la boutique.

 A l'accueil aussi, on ne chôme pas malgré l'absence de public. Le public n'est pas encore là mais les employées rappellent les propriétaires de réservation qui n'ont pas pu venir pendant le confinement.
    

Il faut qu'on les comptabilise dans notre jauge de visiteurs et ce sont des entrées qui ont été gagnées lors de tombola, de loto. Et ça rentre dans l'effectif de la jauge.

Sylvie Lasserre, employée administrative

Car les jauges sont limités à 3000 personnes dans le parc, c'est moitié moins qu'habituellement. Mais largement suffisant pour répondre aux besoins jusqu'à l'été. Autre adaptation, il ne sera pas possible de déjeuner en intérieur.

 " Ce n'est pas particulièrement gênant vu que nous avons une très grande terrasse en extérieur, c'est même plus interessant pour les visteurs de manger en extérieur à deux pas des animaux, " explique Gabriel De Jesus, responsable communication de la réserve africaine de Sigean . 
        

Pour la réouverture ce mercredi 19 mai, plus de 350 visiteurs ont d'ores et déjà réservé leurs places.
    
    
    

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature déconfinement société