Alerte à la bombe à Argelès-sur-Mer : l'auteur du coup de téléphone arrêté en Seine-Maritime

Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - le camping Taxo les pins - archives. / © google streer view
Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - le camping Taxo les pins - archives. / © google streer view

Mercredi, une fausse alerte à la bombe au camping Taxo les pins d'Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, obligeait les secours à évacuer 2.000 personnes. L'auteur présumé de l'appel anonyme a été identifié puis interpellé et placé en garde à vue à Rouen, avant d'être hospitalisé.

Par Fabrice Dubault

L'auteur de l'appel anonyme qui a conduit à l'évacuation du camping a passé son coup de téléphone depuis la Seine-Maritime, où il réside. Rapidement identifié, il a été arrêté et placé en garde à vue. C'est la police de Rouen qui est donc désormais chargée de l'enquête.

Il aurait justifié son acte en disant "vouloir gâcher les vacances de sa famille".
 

L'individu a été rapidement interpellé et placé en garde à vue, mais son examen médical a provoqué son admission en milieu spécialisé dans le cadre d'une hospitalisation sous contrainte" nous a confirmé Jean-Jacques Fagni, le procureur de la République de Perpignan.


Les faits constituent un délit de communication ou divulgation d'une fausse information, dans le but de faire croire qu'une destruction ou une détérioration dangereuse pour les personnes va être commise ou a été commise (fausse alerte).
Il est réprimé par l'article 322-14 du code pénal et passible de 2 ans d'emprisonnement et 30.000 € d'amende.

Cette sanction est aussi applicable aux fausses alertes concernant un sinistre et de nature à provoquer l'intervention inutile des secours, ce qui fut le cas mercredi à Argelès.
 

Le sang froid des gérants du camping


«On avait un ultimatum, on n’a pas réfléchi» explique l'un des directeurs du camping d'Argelès.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Aude : la pyrale du buis cause de nombreux dégâts

Les + Lus