Cet article date de plus de 8 ans

Les arboriculteurs de la région Languedoc-Roussillon montent à Paris

Producteurs de fruits et de légumes du Gard, des Pyrénées-Orientales ou encore de l'Hérault, ils participeront à la manifestation nationale de demain lundi devant l'Assemblée nationale pour conserver le régime des travailleurs saisonniers.
Un saisonnier sur une exploitation arboricole du Sud
Un saisonnier sur une exploitation arboricole du Sud © BORIS HORVAT / AFP
La Fédération nationale des syndicats agricoles (FNSEA) réclame le maintien des exonérations de charges et cotisations sur les accidents du travail et maladies professionnelles pour les travailleurs saisonniers dans le prochain budget.
"On demande à revenir aux critères de 2011 et que la loi de finances prenne les dispositions nécessaires", d'après Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA.

Auditionné par la Commission des finances de l'Assembée nationale sur le projet de loi de finances 2013, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, avait indiqué fin octobre que les exonérations sur le travail agricole temporaire de 2012 seraient "intégralement reportées" dans la loi de finances 2013, pour un montant identique de 500 millions d'euros concentrés sur les plus bas salaires (le Smic et 1,5 fois le Smic) .

En revanche, il a exclu les accidents du travail, indiquant "les accidents ne sont jamais compris dans le financement des exonérations et c'est comme ça dans
tous les secteurs". C'est pour la FNSEA "le point (de désaccord) le plus important".
Les agriculteurs avaient manifesté leur désaccord le 24 octobre devant les préfectures du Gard et des Pyrénées-Orientales
Les représentants du syndicat manifesteront à nouveau demain lundi 5 novembre devant l'assemblée nationale.

Daniel de Barros et Enrique Garibaldi ont rencontré un arboriculteur de Beaucaire qui monte à Paris.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture